Retour à la page d'accueil (accesskey:1)

Les Amis du Livre Pyrénéen-

FORS ET COSTUMAS DE BEARN (1781) - Un des deux exemplaires connus, complet des deux parties, en pleine reliure d’époque.


[Titre de départ :] [Bandeau] FORS ET COSTUMAS DE BEARN [s. l.] [1781]. [A Pau, de l’Imprimerie de J. P. Vignancour, Imprimeur deu Rey & deu Parlement, 1781].
In-12, s.f.t., s.t., 108 pp., XVIII pp. [Taula Générala de las rubricas et artiglas Que se trobon en lo présent Libé], 1 f.bl.n.ch., 332 pp. [Juraments …], XIV pp. [Taula Générala de las rubricas et artiglas Que se trobon en lo présent Libé].


De toute rareté. Très recherché. Cette septième et dernière édition des Fors et Costumas de Béarn ne comporte pas de titres ni de faux titres. Pour que l’ouvrage soit complet, le texte des Fors et Costumas doit être suivi d’une seconde partie intitulée: Juraments, Trouvats aus Coffres & Archifs deu Pays de Bearn, deus Reys & Reginas, Seignours Souvirans deudit Pays, feyts ausdits Estats & de lor ausdits Seignors, seguin l’antienna Costuma deudit Pais [s. l.] [s. d.], 332 pp., XIV pp. Cette seconde partie comporte des erreurs de pagination : les pages 189 et 259 sont paginées 109 et 249.
Le texte des Juraments est celui de la Compilation d’auguns priviledges et reglamens... auquel on a ajouté un texte nouveau : Questious Sus lasquoales lou Parlament a fixat la Jurisprudence sus la Requeste de Messieurs lous Syndics deu Pays de Bearn, & sus las conclusions de Monsieur lou Procuraire General deu Rey.
Ni Lacaze, ni Soulice ne signalent cette édition de 1781. Gouron et Terrrin dans leur Bibliographie des Coutumes de France [N°413 bis] expliquent la rareté de cette édition : "Édition réservée qui n’a pas été donnée au public". Lavagne en recense un exemplaire à Chicago [Newberry Library, Collection Louis-Lucien Bonaparte, 108 + XVIII pp.], un à Paris [Bibliothèque Universitaire Droit-Cujas, 108 + XVIII pp.] et trois à Pau. Les exemplaire de Chicago, de Paris et les trois exemplaires de Pau sont incomplets de la deuxième partie qui est la plus importante ; la Bibliothèque Batcave en comportait deux exemplaires eux aussi incomplets de cette deuxième partie, ils furent probablement achetés par la Bibliothèque de Pau [B. Hauvette : Fors et Coustumes de Béarn, pp. IV-V].
Nous n’avons vu passer en vente qu’un seul exemplaire complet : celui de la collection du Chanoine Doazan décrit d’abord dans le catalogue Pyreneana [B. Hauvette, 1996] qui reparut quatre ans plus tard dans un catalogue du Libraire Lamongie [Mars 2000, N° 6]. Un seul autre exemplaire complet figure dans une collection privée.
Éditions : 1552 [éd. or.], [1601], 1602 [2e éd.], 1625 [3e éd.], 1682 [4e éd.], 1715 [5e éd.], 1723 [6e éd.], 1781 [7e éd.].
¶ Lacaze, Béarn, Supplément, p. 11, note 2. Lavagne, I, p. 85, N° 226 ; III, p. 21. Ministère de l’Education Nationale, CNRS. Recherches Pyrénéennes, Bulletin N° 3, 1982, pp. 197, 227. B. Hauvette, Fors, pp. IV-V.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Un des deux exemplaires connus à être complet des deux parties, relié pleine basane brune époque, dos à nerfs avec caissons ornés de grenades et de fleurons dorés, pièce de titre cuir citron avec titre doré, tranches rouges. Ex-libris manuscrit ancien Edouard Baradiu sur la page de garde. En 1993, l’exemplaire est passé dans la Bibliothèque du Chanoine Doazan, qui à son habitude a marqué au crayon, le prix et la date d’achat au recto du dernier plat de la reliure [5 500 (F.), 6.4.93]. Ex-libris gravé du possesseur actuel.


Provenance

• Pierre Edouard Baradiu (1804 – décédé le 10 janvier 1861 à Maslacq), fils de Daniel Baradiu et de Marie Catherine Josèphe Touyaa, Juge de Paix. Maire de Maslacq de 1848 à 1849. Le 28 octobre 1838 il avait épousé à Arance Marie Louise Estariaa (environ 1812-décédée le 22 septembre 1855 à Maslacq) fille de Jean Estariaa (ca 1771-1848).
• Chanoine Pierre Victor Doazan (1919-2002), l’un des plus raffinés bibliophiles pyrénéens qui réunit une prestigieuse bibliothèque qui fut probablement la plus grande bibliothèque privée pyrénéenne, réputée pour l’abondance des ouvrages rares ou très rares et par la grande qualité des exemplaires réunis, complétée par un rare ensemble d’iconographie pyrénéenne. Professeur au Grand-Séminaire de Tarbes (1949), aumônier de l’Hospice Saint-Frai à Lourdes (1967). Il se sépara d’une grande partie de sa bibliothèque lorsqu’il prit sa retraite et quitta l’Hôpital Saint-Frai en 1996, ne conservant que ceux des Vingt Livres Pyrénéistes les plus rares qu’il avait réunis et une centaine de rares et beaux ouvrages sur la Bigorre. Il faisait relier ses ouvrages par le relieur parisien Adrien Lavaux (16, place Dauphine) qui exécuta spécialement pour habiller ses plaquettes un assez grand nombre de reliures à la Bradel très caractéristiques, : cartonnages recouverts d’un plein papier glacé uni, dans les tons de rouge ou de vert, avec des titres dorés en long au dos. On reconnaît souvent les ouvrages de cette bibliothèque grâce aux très discrètes marques au crayon que le chanoine Doazan écrivait sur les dernières gardes : date et prix d’achat ou de reliure.
• Bibliothèque Privée.


Références

• [Catalogue de vente à prix marqués] - Bernard Hauvette. Pyrénéana, Pau, Hauvette, 1996. [p. 48, N° 3688].