Retour à la page d'accueil (accesskey:1)

Les Amis du Livre Pyrénéen-

Deuxième édition du Chausenque offerte par Henry Russell à Maurice Meys (27/9/1897)


CHAUSENQUE [Vincent de]. - LES PYRENEES OU VOYAGES PEDESTRES , dans toutes les régions de ces montagnes, avec une carte et quelques vues des Pyrénées ; par M. V. de Chausenque, ancien Capitaine du Génie. 2me édition, corrigée et augmentée. Tome Ier [ou : Tome II]. Agen, Imprimerie de Prosper Noubel, 1854. 2 vol. in-12.
Tome I : f.t., t., 573 pp., 1 f.impr.n.ch. [Errata], 1 pl. dépl. h.-t. [Vue de la haute Chaîne Calcaire, prise du Pic de Bergonz] ; Tome II : f.t., t., 347 pp., 2 ff. impr.n.ch. [explications des vues et Errata], 3 pl. dépl. h.-t. [Vue générale de la Chaîne des Pyrénées ; Reconnaissance de la partie visible de la Chaîne des Pyrénées faite [au graphomètre] du sommet de Bocanère et Les Pyrénées].
Seconde édition très augmentée. Peu commun. Très recherché. Tiré à 500 exemplaires [cf. Andrieu, Bibliographie de l'Agenais, I, p. 168]. Ouvrage fondamental, contenant la première description complète des Pyrénées d’une mer à l’autre. Son livre demeure capital dans la série pyrénéiste en écrit Beraldi à propos de la première édition ; il reroche à lcette secone édition d’être surchargée et trop diluée. On connaît des exemplaires en pleine percaline verte reliés pour Cazaux frères à Tarbes, ils portent en ettres dorées sur le plat supérieur : Chausenque / Les / Pyrénées / Tarbes / Cazaux frères dans un encadrement à froid. Éditions : 1834 [éd. or.], 1854 [2e éd.], 1985 [reprint de l'éd. or., par Sirius].
¶ Souvenir de la Bigorre, VII, 1887, p. 327. Andrieu, I, p. 168. Vinson 1303. Cent Ans, I, 155 ; II, 6-58, 136-138 ; III, 8, 174 ; V, 92. Carrière posthume de Ramond, p. 26. Balaïtous et Pelvoux, I, pp. 178-180, 190. B. de Gorsse, N° 1188. Barbe, N° 165 b. Fourcassié, p. 412. Noell I, 698. Labarère, I, N° 388.



Collection privée



Historique : Juin 1976, N° 110 du Catalogue de livres anciens du Libraire parisien Viardot.


Les deux tomes sont reliés à l’époque en un volume demi-basane fauve, dos lisse avec filets et titre dorés. La première page de garde porte la signature : "Henry Russell", suivie de la mention : "Pau" toujours de la main d’Henry Russell et de la grande arabesque que l’on trouve souvent à la fin des dédicaces de Russell. Plus bas, une autre écriture, probablement celle de Maurice Meys, a ajouté : "Offert par Mr le Comte H. Russel [sic] à Mr. Meys ; le 27 7bre 1897".
A noter que ce cadeau fut fait quelques jours après le mariage de son neveu Maurice Russell avec Blanche de Cugnac, qui eut lieu le 22 septembre 1897. En haut à droite de la page de titre du premier volume Henry Russell a noté la date de 1858 à l’encre noire, qui est probablement la date d’achat de l’ouvrage ; c’est aussi la date de ses premières ascensions dans les Pyrénées avant le départ pour son long périple autour du monde.
De nombreuses marques au crayon figurent dans les marges de l’exemplaire, il est difficile de dire si elles sont de la main de Russell ou de Meys. Il faut féliciter le chercheur sagace qui a su trouver cet ouvrage dans le désordre d’un marché aux puces. L’existence de cet exemplaire était connue depuis plus de quarante ans car il avait figuré en juin 1976 au catalogue du libraire parisien Viardot qui intitulait son annonce ainsi : "Offert par le plus grand des pyrénéistes : Henry Russel" [sic] et le vendait 1 750 francs. Long et mystérieux itinéraire des ouvrages, ce n’est qu’aujourd’hui qu’il resurgit chez un marchand itinérant en compagnie de l’édition de 1908 des "Souvenirs d’un Montagnard" dont la page de titre avait été malheureusement enlevé et un bel exemplaire de "La Montagne à travers les âges" de Grand Carteret, restes de ce qui fut probablement une belle bibliothèque non identifiée.