Les Amis du Livre Pyrénéen-

Marianne COLSTON – PLATES ILLUSTRATIVES OF A JOURNAL OF A TOUR IN THE PYRENEES (1823). Recueil des 27 planches pyrénéennes, tirées à grandes marges avant leur numérotation, coloriées par Marianne Colston elle-même.


PLATES ILLUSTRATIVES OF A JOURNAL OF A TOUR IN THE PYRENEES, by Marianne Colston, London, 1823.
In-f •, titre manuscrit en couleurs et les 27 planches pyrénéennes tirées de l'album Plates illustratives of a journal of a tour in France, Switzerland and Italy from original drawings taken in Italy, the Alps and the Pyrenees. London, G. and W. B. Whittaker, 1823.


Titre manuscrit à l'encre et à l'aquarelle : Plates illustratives of a journal of a tour in the Pyrénées, by Marianne Colston, London, 1823, suivi des 27 planches pyrénéennes, en coloriage d'époque, avec des marges exceptionnellement grandes. Ces planches ont été publiées dans l'album Plates illustratives of a journal of a tour in France, Switzerland and Italy from original drawings taken in Italy, the Alps and the Pyrenees. London, G. and W. B. Whittaker, 1823. Sur les 50 lithographies de l'album [qui possède aussi 1 f° de titre], 27 sont consacrées aux Pyrénées [pl. 24 à 50], elles sont toutes datées de 1821, 12 lithographies concernent l'Italie et 11 les Alpes Suisses. Les lithographies sont numérotées en haut à droite, elles portent en bas à gauche : Marianne Colston et en bas à droite : Lith. de Villain, r de Sèvres, n° 11.
Cet album est un complément de l'ouvrage : Journal of a tour in France, Switzerland, and Italy, during the years 1819, 1820, and 1821. Illustrated by fifty lithographic prints, from original drawings taken in Italy, the Alps and the Pyrenees, by Marianna Colston. In two volumes. Paris : published by A. and W. Galignani, at the English, french, italian, german and spanish library, n° 18, rue Vivienne, 1822 .


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Relié plein veau anglais d'époque, avec titre doré sur le plat supérieur, dos lisse muet, planches entièrement non rognées. Ces planches sont issues d'un tirage spécial : elles ne sont pas numérotées en haut à droite du cadre de la lithographie et leurs dimensions sont exceptionnelles [54,5 x 34,5 cm, alors que les dimensions des planches non rognées sont 48,5 x 33,5 cm], avec des marges bien plus grandes que celles que l'on trouve habituellement.
Le coloriage strictement d'époque, de même que la page de titre manuscrite seraient l’œuvre de Marianne Colston elle-même. Dans ce recueil, les planches sont classées par ordre chronologique absolu, qui est légèrement différent de celui de l'album, dans lequel les planches sont numérotées.
Superbe exemplaire en parfait état provenant de la Bibliothèque du Chanoine Doazan, lequel a marqué sur le dernier contre-plat le prix [6.000 F] et la date d'achat [3.2.76]. Sur le premier contre-plat, une note au crayon à papier d’un libraire italien, indique que cet exemplaire unique a été colorié par Marianne Colston : Libro unico pin che raro, con 27 stampe, frontespizio colorate dall’ ‘attrice chiesa Colson [sic].
Après s’être séparé de sa magnifique collection pyrénéenne, le chanoine Doazan conserva une centaine d’ouvrages, parmi les plus beaux de sa bibliothèque, dont les Vingt livres pyrénéistes les plus rares et cet album de Marianne Colston. Son frère et héritier, le père Louis Doazan, offrit cet album, accompagné d’une lettre dédicace adressée à un bibliophile ami du chanoine Doazan.
Nous donnons ci-dessous la liste des lithographies dans l’ordre où elles sont présentées dans cet album, avec entre-crochets, le numéro qu’elles devaient porter en haut à droite :
- The Bridge over the Adour, at Bayonne. June 6. 1821. [N° 24]
- The Bridge over the Nive, and town of Bayonne. June 7. 1821. [N° 25]
- The Castle of Henry 4th and part of the Town of Pau, Basses-Pyrénées. June 14. 1821. [N° 26]
- The Cascade of Grip, the principal source of the Adour. June 30. 1821. [N° 28]
- Saint-Sauveur, Hautes-Pyrénées. August 18. 1821. [N° 29]
- Bagnères de Bigorre, Basses-Pyrénées. August 18. 1821. [N° 27]
- The Town of Luz, the Castle of Ste Marie, and the remains of Hermitage. August 20. 1821. [N° 30]
- Barrèges, Hautes-Pyrénées. August 21. 1821. [N° 31]
- The Bridge of Scia, on the road of Gavarnie, Hautes-Pyrénées. August 22. 1821. [N° 32]
- The Amphitheatre of Gavarnie. Hautes-Pyrénées. August 29. 1821. [N° 33]
- Pont Gontaut near St Sauveur. Hautes-Pyrénées. Sepr 2. 1821. [N° 35]
- Scene at the foot of the Mountain of Bergons. Hautes-Pyrénées. September 4. 1821. [N° 34]
- Le Pont d'Espagne, near Cauterets. Hautes-Pyrénées. September 10. 1821. [N° 36.]
- Cauterets, Hautes-Pyrénées. September 13. 1821. [N° 37]
- The Cascade of Ceriset, nr Cauterets, Hautes-Pyrénéees. September 14. 1821. [N° 38]
- The Castle of Lourdes, and Gave de Pau, Hautes-Pyrénées. September 19. 1821. [N° 39]
- Cascade in the valley of Lis near Bagnères de Luchon. September 28. 1821. [N° 41]
- Bridge over the torrent from Lake d'Oo, and village of Trebons, Haute-Garonne. September 29. 1821. [N° 42]
- Village of St Aventin, Haute-Garonne. October 2. 1821. [N° 43]
- Castle of Gurran, and ruined Chapel, on the road to Bagnères de Luchon. October 3. 1821. [N° 44]
- Castle and village of St Béat on the Garonne. October 3. 1821. [N° 45]
- St Béat on the Garonne. October 3. 1821. [N° 46]
- Marignac, near St Béat, Haute-Garonne. October 4. 1821. [N° 47]
- Cascades at Lac d'Oo, Haute-Garonne. October 6. 1821. [N° 48]
- Arreau taken from the Road to Saracolin [sic]. October 9. 1821. [N° 49]
- Bagnères-de-Luchon, Haute-Garonne. October 10. 1821. [N° 40]
- Cascade of Montauban near Bagnères-de-Luchon, Haute-Garonne. October 10. 1821. [N° 50]


Provenance

• Chanoine Pierre Victor Doazan (1919-2002), l’un des plus raffinés bibliophiles pyrénéens qui réunit une prestigieuse bibliothèque qui fut probablement la plus grande bibliothèque privée pyrénéenne, réputée pour l’abondance des ouvrages rares ou très rares et par la grande qualité des exemplaires réunis, complétée par un rare ensemble d’iconographie pyrénéenne. Professeur au Grand-Séminaire de Tarbes (1949), aumônier de l’Hospice Saint-Frai à Lourdes (1967). Il se sépara d’une grande partie de sa bibliothèque lorsqu’il prit sa retraite et quitta l’Hôpital Saint-Frai en 1996, ne conservant que ceux des Vingt Livres Pyrénéistes les plus rares qu’il avait réunis et une centaine de rares et beaux ouvrages sur la Bigorre. Il faisait relier ses ouvrages par le relieur parisien Adrien Lavaux (16, place Dauphine) qui exécuta spécialement pour habiller ses plaquettes un assez grand nombre de reliures à la Bradel très caractéristiques, : cartonnages recouverts d’un plein papier glacé uni, dans les tons de rouge ou de vert, avec des titres dorés en long au dos. On reconnaît souvent les ouvrages de cette bibliothèque grâce aux très discrètes marques au crayon que le chanoine Doazan écrivait sur les dernières gardes : date et prix d’achat ou de reliure.
• Père Louis Doazan (1925-2018), né à Lourdes, il arrive en Corse en 1951 comme professeur au petit séminaire d’Ajaccio tenu par les pères Oblat. Il y crée un centre de documentation pédagogique et un musée scolaire constitué par les objets et spécimens collectés par ses élèves. Nommé en 1970 curé de La Porta d’Ampugnani, il y aménage un musée privé ouvert au public. En 1972, il a déjà constitué une importante collection d’objets dont il fait don à l’Etat sous réserve qu’elle soit exposée en Corse.
De 1973 à 1978 il est déchargé provisoirement de son ministère et le Musée national des Arts et Traditions populaires lui confie une étude approfondie sur le pastoralisme : il rassemble dans 64 cahiers d’ethnologie, les commentaires, les photographies et les croquis constitués au cours de ses enquêtes de terrain. Ces cahiers sont indissociables des 3000 objets collectés auxquels ils se réfèrent. Ses collections sont la base du Musée de Corte. Il prit sa retraite au couvent de Vico. En 2002, après le décès de son frère, le Chanoine Pierre-Victor Doazan, il hérite des ouvrages pyrénéistes que son frère avait conservés lorsqu’il prit sa retraite dont ceux des Vingt Livres Pyrénéistes les plus rares qu’il avait réunis et une centaine de rares et beaux ouvrages sur la Bigorre. Il vendit cet ensemble à un libraire d’ancien.
• Bibliothèque Privée.


Voir un autre exemplaire