Les Amis du Livre Pyrénéen-

Etienne François DRALET - DESCRIPTION DES PYRENEES (1813). Exemplaire du Prince de Béarn et de Viana, relié en plein maroquin aux armes par Pagnant.


DESCRIPTION DES PYRENEES, Considérées principalement sous les rapports de la Géologie, de l'Economie politique, rurale et forestière, de l'Industrie et du Commerce ; Ouvrage où l'on traite de la nature, de l'étendue des hauteurs comparées de ces montagnes ; de la température qui y règne, des plantes et des animaux qu'elles nourrissent ; des points de vue les plus dignes de l'admiration des voyageurs ; de l'origine et des mœurs des habitans, des eaux minérales, des carrières, des forges ; et où l'on indique divers moyens pour l'amélioration de cette partie de l'Empire ; avec cartes et tableaux ; Par M. Dralet, Conservateur des Eaux et Forêts de la 13e Division. Tome Premier [ou : Tome Second]. A Paris, Chez Arthus Bertrand, Libraire, rue Hautefeuille, N° 23, 1813.
2 vol. in-8°, Tome I, XXVI pp., 262 pp., 1 f.impr.n.ch. [Errata], 1 tableau dépl. h.-t. [Table des hauteurs des sommets les plus remarquables des Pyrénées, d'après Reboul], 2 cartes dépl. in fine [Les Hautes Pyrénées et Les Pyrénées] ; Tome II, f.t., t., 292 pp., 1 f.impr.n.ch. [Table des Chapitres], 1 f.impr.n.ch. [Errata], 11 listes dépl. h.-t. chiffrées de I à XI [Liste des principaux arbres, arbrisseaux et arbustes des Pyrénées françaises] et 1 tableau dépl. in fine [Tableau des principales eaux minérales qui jaillissent dans les Pyrénées et lieux adjacens], couv. muettes avec étiquette impr. portant titre au dos.


Peu commun. Très recherché. Important ouvrage. L'ouvrage débute par une Liste chronologique des auteurs qui ont publié des ouvrages relatifs aux Pyrénées ; puis il est divisé en cinq parties : I. Géologie ; II. Rapports politiques ; III. Economie rurale et forestière ; IV. Industrie ; V. Commerce. Les deux cartes dépliantes du Tome I sont des retirages de cartes parues, l'une dans les Voyages au Mont Perdu et l'autre dans les Observations de Ramond ; ces deux cartes manquent souvent. A noter le récit de la montée à Tuquerouye en compagnie de Ramond. Tiré à 1200 exemplaires selon la Bibliographie de l’Empire Français ou Journal de l’Imprimerie et de la Librairie, [2e Année, Tome 3, Paris, Imprimerie de Pillet, 1813, N° 1445].

¶ Quérard, II, 589. Manescau, p. 309, N° 66. Soulice, Sciences et Arts, 1709, p. 255. Cent Ans, I, 60, 113-115 ; VII, 163. Sommet des Pyrénées, III, 102-105. Barbe, N° 271. Fourcassié, pp. 50, 76, 379. Armengol, Batlle, Gual, N° 282. Labarère, I, N° 492.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Somptueux exemplaire relié en deux volumes en plein maroquin havane, dos à nerfs avec caissons d’un encadrement de cinq filets dorés, plats ornés de quintuples filets dorés d’encadrement, au centre de chaque plat figurent les armes couronnées dorées [OHR, fer 2434) de Laure Henri Gaston de Galard de Béarn-Brassac Prince de Béarn et de Viana [très curieusement les armes de Béarn sont parties en second et celles de Navarre au premier], doubles filets de coupes, dentelle et encadrements intérieurs, tranches dorées, étui bordé pour chaque volume. Reliure signée Pagnant. Le Chanoine Doazan, ancien possesseur de l’exemplaire, a porté la date de son achat [1970], au crayon sur une page du garde du Tome I. Ex-libris gravé du possesseur actuel.


Provenance

•Laure Henri dit Gaston de Galard de Brassac de Béarn (1840-1893), de la 27e génération de Galard, décédé à Pau et enterré à Lourdes. Il prit les titres de Prince de Béarn et de Viana qui lui furent octroyés par Isabelle II d’Espagne en 1868, ainsi que ceux de duc de Cantabrie et de marquis d’Excideuil, et orna son blason des armes de Béarn et de Navarre surmontées d’une couronne royale. Le 10 mai 1873, il avait épousé Cécile Charlotte Marie de Talleyrand-Périgord, princesse de Chalais (1854-1890), enterrée elle aussi à Lourdes. A noter que Gaston de Galard avait offert quatre cloches à la Basilique de Lourdes. Il avait réuni une importante bibliothèque avec de nombreux ouvrages sur les régions pyrénéennes, Gaston de Béarn faisait généralement relier somptueusement ses ouvrages en plein maroquin aux armes par un élève de Chambolle-Duru : Edouard Pagnant (1852-1916) qui travailla aussi pour d’autres membres de cette famille de Béarn qui compta de nombreux et célèbres bibliophiles. On connaît un assez grand nombre d’ouvrages béarnais ou pyrénéens ayant ce type de reliure aux armes, il faut noter que les armes de Navarre de Gaston de Béarn ornant ces reliures, auraient dû être brisées d’une cotice d’argent brochant, indiquant ainsi qu’il s’agissait d’une branche cadette : la cotice – que l’on trouve bien dans les armes reproduites par Jean de Jaurgain, cette cotice a été omise sur le fer à dorer.
•Chanoine Pierre Victor Doazan (1919-2002), l’un des plus raffinés bibliophiles pyrénéens, réunit une prestigieuse bibliothèque complétée par un rare ensemble d’iconographie pyrénéenne. Cette bibliothèque était caractérisée par l’abondance des ouvrages rares réunis et par la grande qualité des exemplaires réunis. Professeur au Grand-Séminaire de Tarbes (1949), aumônier de l’Hospice Saint-Frai à Lourdes (1967). Il se sépara d’une bonne partie de sa bibliothèque lorsqu’il prit sa retraite et quitta l’Hôpital Saint-Frai en 1996. Il faisait relier ses ouvrages par le relieur parisien Adrien Lavaux (16, place Dauphine) qui exécuta notamment un assez grand nombre de reliures à la Bradel très caractéristiques, pour habiller des plaquettes : cartonnages recouverts d’un plein papier glacé uni fabriqué par Evette et Germain, dans les tons de rouge ou de vert, avec des titres dorés en long au dos. On reconnaît souvent les ouvrages de sa bibliothèque grâce aux très discrètes marques au crayon qu’ils portent sur les dernières gardes : date et prix d’achat ou de reliure.
•Bibliothèque Privée.


Références

•Jacques Labarère - 1980-2010 Trente ans de bibliophilie pyrénéiste. Dans : Pyrénées, N° 250, avril 2012 [p. 161].