Les Amis du Livre Pyrénéen-

Philippe PICOT de LAPEYROUSE - HISTOIRE ABREGEE DES PLANTES DES PYRENEES (1813). Exemplaire de l’auteur imprimé sur vergé à très grandes marges, avec de très nombreuses annotations de l’auteur.


HISTOIRE ABREGEE DES PLANTES DES PYRENEES, ET ITINERAIRE DES BOTANISTES DANS CES MONTAGNES ; Par Mr Picot de Lapeyrouse. Toulouse, De l'Imprimerie de Bellegarrigue, Editeur, rue des Filatiers, 6me Section, N° 33, 1813.
In-8°, f.t., t., 2 ff.impr.n.ch. [Explication de la Planche], LXXXIII pp., 700 pp., 1 pl. dépl. h.-t. [Vue des Pyrénées prise de l'Observatoire de Toulouse].


Édition originale. Très recherché. La planche est dessinée par J. de Charpentier et gravée par Mercadier. Les pp. XVIII-XXXVIII sont occupées par la très intéressante : Notice des Auteurs qui ont voyagé dans les Pyrénées, et publié des Ouvrages sur la Botanique de ces Montagnes. Cet ouvrage participe abondamment de la rivalité qui opposa Lapeyrouse et Ramond, ce dernier étant quelque peu ridiculisé dans les pages préliminaires de cette Histoire abrégée…, notamment pour ses études botaniques. Tiré à 1000 exemplaires selon la Bibliographie de l’Empire Français ou Journal de l’Imprimerie et de la Librairie, [2e Année, Tome 3, Paris, Imprimerie de Pillet, 1813, N° 1602]. Une seconde édition, identique à celle-ci, à l'exception de la page de titre, a paru en 1818, elle est suivie d'un Supplément.
Cent Ans, I, 115-117 ; VI, 76-77. Sommet des Pyrénées, III, 105-108. Passé du Pyrénéisme, I, 52. Labarère, II, N° 862.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Exemplaire unique, tiré sur papier vergé à très grandes marges (20 x 26,5 cm) ayant appartenu à l'auteur, avec, dans presque à toutes les pages, de très longues et nombreuses corrections et additions de la main de l'auteur, avec aussi de très nombreux feuillets volants de toutes dimensions intercalés, portant de ajouts manuscrits de la main de Lapeyrouse. La planche, qui n’a pas été reliée avec le corps de l’ouvrage, est libre, en tête de l’ouvrage. Relié plein vélin époque, dos lisse avec pièce de titre cuir rouge portant titre, non rogné.
Sur la page de titre Picot de Lapeyrouse a ajouté la mention manuscrite : Présenté à S. M. Très Chrétiène Louis XVIII le 5 Juillet 1814.
Sur la dernière garde, Picot de Lapeyrouse a noté les références des critiques publiées au moment de la parution de l'ouvrage :
- Annoncé en 1813
- Journal de la Haute Garonne le …
- Analyse les … août n° 986. 987. 989
- Censuré et loué dans le Journal de Botanique du mois d’août 1813, tom. IV
- Analysé dans le Journal général de médecine n° 205, Tom. XLVII, pag. 96, Septembre 1813
- Dans le Moniteur du 21 8bre 1813, N° 294
- Dans le Journal de l’Empire du 3 9bre 1813.
- Dans le Journal de Physique et d’Hist. nat. 8bre 1813, vol.
- Mention dans l’analyse des travaux dans la classe des Sciences Mathématiques et Physiques de l’Institut Impérial de France pendant l’année 1813, par M. Cuvier, pag. 31.


Provenance

•Philippe Isidore Picot de Lapeyrouse (1744-1818) a consacré sa vie à l’histoire naturelle des Pyrénées (faune, flore, minéralogie, géologie…), maire de Toulouse de 1800 à 1806, puis Président du Conseil général de la Haute-Garonne, Secrétaire perpétuel de l’Académie de Toulouse après son rétablissement en 1807, baron d’Empire (1808), il est à l’origine du jardin botanique de Toulouse et de ses collections de sciences naturelles de l’Académie des Sciences. Il avait réuni une importante bibliothèque dans son château de Lapeyrouse (Haute-Garonne). Henri Beraldi a longuement développé son œuvre pyrénéenne et sa rivalité avec Ramond de Carbonnières.
•Bibliothèque Privée.


Références

Jacques Labarère - Trésors des bibliothèques pyrénéennes, l’exposition virtuelle. Dans : Pyrénées, N° 270, avril 2017 [p. 73].