Les Amis du Livre Pyrénéen-

Pierre de MARCA - HISTOIRE DE BEARN (1640). Edition originale reliée en plein maroquin noir aux armes mosaïquées du deuxième Prince de Ligne, Prince du Saint Empire.


HISTOIRE DE BEARN, contenant l'origine des Rois de Navarre, des Ducs de Gascogne, Marquis de Gothie, Princes de Béarn, Comtes de Carcassonne, de Foix, et de Bigorre. Avec diverses observations géographiques, et historiques, concernant principalement les dits Païs. Par Me Pierre de Marca, Conseiller du Roy en ses conseils d'Estat et Privé, et Président en sa Cour de Parlement de Navarre [Marque de l’Imprimeur Camusat avec sa devise]. A Paris, Chez la Veuve Jean Camusat, rüe Sainct Iacques, à la Toison d'Or, M. DC. XL. Avec privilège du Roy.
In-f°, s.f.t., t., 2 ff.impr.n.ch. [A Monseigneur, Monseigneur de Séguier Chancelier de France], 2 ff.impr.n.ch. [Au Lecteur], 3 ff.impr.n.ch. [Seigneurs de Béarn, Errata, Privilège], 852 pp. mal chiffrées 850, 4 ff.impr.n.ch. [Les Notes de François de Moncade, marquis d'Aytone… avec un arbre généalogique à pleine page gravé sur bois], 7 ff.impr.n.ch. [Table des Matières], reproduction de sceaux gravés sur cuivre aux pp. 624, 625, 658.


Édition originale. Rare. Très recherché. Histoire du Béarn jusqu’à l’année 1300 ; l’hypothétique manuscrit d’un second volume continuant la suite n’a jamais été retrouvé. Cette Histoire, d’une importance capitale, rapporte de nombreuses pièces d’archives aujourd’hui disparues. A la page 253 on trouve une des premières descriptions du Pic du Midi d’Ossau, qui selon Marca, avec le Pic de Midi en Bareige sont les plus hautes montagnes des Pyrénées. L'ouvrage comporte des erreurs de pagination : 400, 401 au lieu de 389, 400 ; 958 au lieu de 658 ; les pp. 849-850 ne sont pas chiffrées, cependant la p. 849 est parfois chiffrée à l'aide d'un petit carton collé ; le f° 813-814 est répété deux fois sans rupture de texte. La marque de Libraire sur la page de titre est celle de Camusat, elle manque à certains exemplaires. Il existe des exemplaires en grand papier vergé, un peu plus épais et plus grands de marges que les exemplaires « ordinaires ». Une nouvelle édition, tirée à 800 exemplaires et accompagnée d'une importante étude a été publiée par V. Dubarat en 1894-1912 [Reprint de cette édition : Laffitte Reprints 1977].
¶ Brunet, III, 1393. Manescau, p. 286, N° 124. Soulice, p. 24, N° 6. Souvenir de la Bigorre, IV, 1884, pp. 60-62. Dubarat, Bibliographie de Marca, 2. Andrieu, I, 6. Labadie, N° 3240. Vinson, II, N° 1307. Barbe, N° 604 a. Palau y Dulcet, N° 150 854. Labarère, I, N° 961.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Bel exemplaire en grand papier vergé à toutes marges, relié pleine chèvre noire époque, dos à nerfs avec palettes dorées et avec caissons très ornés, pièce de titre cuir rouge, cote dorée J. 351 en queue, filet doré d’encadrement sur les plats encadrant filets et roulette à froid, armes mosaïquées [d’or à la bande de gueule, l’écu timbré d’une couronne à trois fleurons et deux perles] au centre des plats entourées d’une couronne de feuillage dorée, tranches dorées. Ces armes sont celles d’Albert-Henri deuxième Prince de Ligne et deuxième prince d’Amblise, prince du Saint-Empire.
Ex-libris armorié gravé sur acier [d'azur au chef d'hermine, casque couronné, un cygne en cimier] de Gontran Ernest Désiré Aloïs Maris Ghislan de Lichtervel. Ex-libris armorié du pasteur néerlandais Wilfried Parret.
Il est possible de retracer le curieux et mouvementé itinéraire de cet exemplaire : il fut relié pour le 2e prince de Ligne peu avant son décès et il resta dans la bibliothèque du château de Beloeil (Belgique) jusqu’à son incendie en 1900 : lorsque les villageois vidèrent le château de ses meubles et de sa bibliothèque afin de les sauver des flammes, cette Histoire de Béarn ne réintégra pas son lieu d’origine et fut récupérée par son sauveteur ( ?) comme semble le prouver l’effacement de l’inscription EXCELL. PRINCEPS / DE. LINEA qui figurait au dessous du blason. Peu de temps après, il passa dans la bibliothèque de Gontran Ghislan de Lichtervelde, ambassadeur de Belgique aux États-Unis de 1896 à 1901 et décédé en 1905. Après probablement d’autres intermédiaires, il passa dans la Bibliothèque d’un pasteur néerlandais : Wilfried Parret, décédé en 1906, pour aboutir enfin dans une bibliothèque pyrénéenne.


Provenance

•Albert-Henri (1615-1641) deuxième Prince de Ligne, deuxième prince d’Amblise, prince du Saint-Empire, marquis de Roubaix et de Ville, comte de Fauquemberghe et de Negin, souverain de Faigneules, baron de Werchin, Antoing, Beloeil, Cisoing, Villiers et Jeumont, seigneur de Baudour, Monstreuil, Hauterange, Pomereuil, Elignies, premier ber de Flandre, pair sénéchal et maréchal de Hainaut, grand d’Espagne, chevalier de la Toison d’Or, vice-roi de Sicile, , marié à Marie-Claire de Nassau-Siegen (1621-1695), sa cousine germaine car elle était petite-fille (tout comme son époux et cousin) du premier prince de Ligne : Lamoral Ier (1563-1624) ; après le décès de son époux elle se remaria avec son beau-frère : Claude Lamoral.
La maison de Ligne est l’une des plus illustres d’Europe : Lamoral Ier fut créé prince du Saint-Empire le 20 mars 1601 par l’empereur Rodolphe II, le comté de Ligne fut érigé en principauté le 2 août 1602. Albert-Henri, son petit-fils était fils de Florent, prince de Ligne et du Saint-Empire et de Louise de Lorraine-Chaligny (1594-1667), nièce de la reine de France Louise de Lorraine-Vaudémont épouse de Henri III. Ce bibliophile avait réuni notamment un grand nombre de manuscrits précieux répertoriés dans la Bibliotheca belgica manuscripta d’Andoine Sander ; ses ouvrages étaient conservés au Château de Beloeil, l’un des plus beaux de Belgique, dont il fit construire la Bibliothèque. Le 14 décembre 1900, un incendie ravageait le château de Beloeil, le contenu du château put être sauvé car c’était jour de marché et toute la population accourut pour aider le personnel à évacuer ce qui pouvait l’être. C’est ainsi que la précieuse bibliothèque et ses 20 000 livres furent sauvés par les femmes, qui les emportèrent dans leurs longues jupes ! Apparemment tous les ouvrages, dont cette Histoire de Béarn ne réintégrèrent pas leur bibliothèque initiale. Normalement au dessous des armes mosaïquées sur les plats figurent deux lignes : EXCELL. PRINCEPS / DE. LINEA, lesquelles ont été grattées sur cet exemplaire [Voir à ce sujet : Armorial Belge du Bibliophile, par Jonghe d’Ardoye et all., Tome III, 1930, p. 793-95 avec reproduction de l’écu].
•Gontran Ernest Désiré Aloïs Maris Ghislan de Lichtervelde, né le 17 décembre 1849 à Gand et mort en 1905. Diplomate et politicien belge, ambassadeur de Belgique aux États-Unis de 1896 à 1901.
•Wilfried Parret (1910-2006), pasteur néerlandais, son ex-libris a été gravé par Albert Hoet en 1947. Né à Izegem le 20 Janvier 1910, il fut ordonné prêtre à Bruges le 23 Avril 1933. W. Parret fut d'abord été professeur à l'église St-Amandscollege (Kortrijk, 1933-1944), puis pasteur de l'église St-Audomarusparochie (Bissegem, 1944-1959), curé de la paroisse St-Godelieveabbey (Ruddervoorde, 1959-1964, curé de la paroisse du Sacré-Cœur à Roeslare (1964-1975), il est décédé dans cette ville le 23 Janvier 2006.
•Bibliothèque Privée


Références

•Jacques Labarère - Trésors des bibliothèques pyrénéennes, l’exposition virtuelle. Dans : Pyrénées, N° 270, avril 2017 [pp. 71-72].


Voir un autre exemplaire