Les Amis du Livre Pyrénéen-

Marguerite de VALOIS - LE TOMBEAU DE MARGUERITE DE VALOYS ROYNE DE NAVARRE (1551). Exemplaire relié par Marcel Godillot.


LE TOMBEAU DE MARGUERITE DE VALOYS ROYNE DE NAVARRE [Fleuron]. Faict premièrement en Disticques Latins par les trois Sœurs Princesses en Angleterre. Depuis traduictz en Grec, Italié[n] & François par plusieurs des excellentz Poètes de la Fra[n]ce. Avecques plusieurs Odes, Hymnes, Cantiques, Epitaphes, sur le mesme subiect [Vignette]. A Paris, De l’imprimerie de Michel Fezandat, & Robert Granjon, au mont S. Hilaire à l’enseigne des Grans Ions, & au Palais en la boutique de Vincent Sertenas, 1551. Avec Privilège du Roy.
Pet. in-8°, s.f.t., 104 ff.impr.n.ch. dont t. orné, soient 13 cahiers signés [A-N]8, portrait de Marguerite de Valois à l’âge de 52 ans gravé sur bois au verso du titre, lettrines.


Rare. Édition originale de ce recueil en l’honneur de Marguerite de Valois, sœur de François Ier. Publié plusieurs mois après la mort de Marguerite de Navarre, à la demande de Charles de Sainte-Marthe, un proche de la Reine, qui s’indignait que les poètes français ne lui aient pas encore rendu hommage. Ce recueil, publié par Nicolas Denisot, dit comte d’Alsinous, est précédé d’une préface de Nicolas de Herberay, seigneur des Essarts. La première partie comprend 104 distiques latins composés par les sœurs Anne, Marguerite et Jeanne de Seymour, filles du duc de Sommerset lors de la mort de la Reine de Navarre, suivis de leurs traductions grecque par Jean Dorat, italienne par Jean-Pierre de Mesmes, et de deux traductions françaises, l’une par Joachim du Bellay et l’autre par Antoinette de Loynes, Jean-Antoine de Baïf et Nicolas Denisot. À la suite sont 55 pièces originales par des poètes français de l’époque : Du Bellay, Baïf, J. Dorat, Mathieu Pac, Salmon Macrin, Nicolas Boubon, Claude d’Espence, Ch. De Sainte-Mathe, Jean Tagault, Jacques Bouju, Robert de La Haye, Martin Séguier, Jean de Morel, Jean Du Tillet, etc. et quatre odes de Ronsard, etc. Imprimé en caractères ronds et en italiques, les lettres rondes sont dues au célèbre graveur de caractères Robert Granjon. Le titre est orné de la marque de Fezandat gravée sur bois, au verso du titre est le portrait de la Marguerite de Valois âgée de 52 ans, gravé sur bois, l’un des portraits les plus authentiques de la sœur de François Ier.
¶ Tchemerzine, VII, p. 388. Brunet, V, col. 879. Guyot de Villeneuve, N° 631. Cioranescu, 14158. Lachèvre, 232. De Backer, 246.


Présentation de l'exemplaire


© Musée national et du domaine du Château de Pau (Cl. J.-Y. Chermeux)


Reliure plein maroquin rouge moderne, dos à nerfs très orné, encadrement de trois filets dorés sur les plats, dentelle intérieure, tranches dorées. Reliure signée M. Godillot.
Marcel Godillot, "relieur de qualité" selon Fléty, fut ouvrier chez Marot-Rodde, Bernasconi et Klein avant de travailler à son compte de 1938 à 1975.


Provenance

•Musée national et du domaine du château de Pau [BP3846 A Rés].


Références

Bulletin de la Société des Amis du Château de Pau, Supplément au N° 55, 3e trimestre 1972.