Les Amis du Livre Pyrénéen-

Jean DUSAULX – VOYAGE A BAREGE ET DANS LES HAUTES PYRENEES, FAIT EN 1788 (1796). Exemplaire d’Alexandre de Paule de Dompierre, petit-neveu de Voltaire


VOYAGE A BAREGE ET DANS LES HAUTES PYRENEES, FAIT EN 1788. Par J. Dusaulx. Tome Premier [ou : Tome Second] [2 l.p.t., épigraphe]. A Paris, de l'Imprimerie de Didot jeune, M. DCC. XCVI.
2 tomes in-8° ; Tome I, 347 pp. dont VIII ; Tome II, f.t., t., 207 pp., 52 pp. [Préface de ma traduction de Juvénal, imprimée chez Didot le Jeune, en 1796].


Peu commun. Très recherché. Les deux tomes sont souvent reliés en un seul volume, plus rarement en deux et très rarement en trois volumes. Les 55 pp. du Tome II sont occupées par : Préface de ma Traduction de Juvénal, imprimée chez Didot le jeune en 1796 [pp. 1-52] et par la Table du Tome Second. J. Dusaulx justifie ainsi l’adjonction de sa Préface de ma Traduction de Juvénal : Il serait difficile, au premier coup d’œil, de juger quel rapport la pièce suivante a pu avoir avec le texte de mes Pyrénées. On le sentira si l’on se rappelle et le commencement de l’Introduction, et l’endroit du chapitre premier, où je dis : Deux époques très distinctes, celle de mon Voyage et celle de la Révolution, n’en forment qu’une dans mon esprit...
Il existe deux variantes de cet ouvrage, identiques pour la composition, mais différentes pour la pagination. Les exemplaires de premier tirage ont des anomalies de pagination : le Tome II est constitué de 18 cahiers marqués de A à R, le cahier O, qui fait suite à la page 207, débute par la Table paginée de (53) à 55, puis est suivi des pp. (1) à 12 de la Préface de ma Traduction de Juvénal. Dans les exemplaires de second tirage, cette erreur de pagination a été corrigée : la Table est paginée de (209) à 211, la mention du cahier O a disparu et la Préface de ma Traduction de Juvénal est paginée jusqu'à 52.
¶ Manescau, p. 311, N° 74. Soulice, Histoire I, N° 309, p. 49. Quérard, II, p. 735. Souvenir de la Bigorre, VII, 1887, pp. 364-365. Cent Ans, I, 39-43, 108 ; VII, 150, 161. Sommet des Pyrénées, II, 71-72. Grand-Carteret, I, pp. 389, 392, 396-397, 405-408, 474-479, 482-484, 540 ; II, 246. Fourcassié, pp. 15-18, 410. Labarère, I, N° 525.


Présentation de l'exemplaire


© Collection privée


Exemplaire de premier tirage avec les anomalies de pagination, relié en deux volumes plein veau fauve marbré époque, dos lisses ornés, pièces de titre de maroquin rouge et de tomaison de maroquin vert, frise dorée encadrant les plats, coupes ornées d’un pointillé doré, tranches marbrées. Avec sur le faux-titre du Tome Premier une mention manuscrite à l’encre: Donné par l’auteur et le timbre humide ex-libris d’Alexandre de Dompierre d’Hornoy. Etiquette de vente ancienne d’un libraire en haut à droite du premier contreplat : Vendu par Frère, l’aîné, Libraire, sur le Port, N° 10 à Rouen. Ex-libris gravé du possesseur actuel.


Provenance

• Alexandre Marie François de Paule de Dompierre (1742-1828), seigneur d’Hornoy, Conseiller au Parlement de Paris (1761), Président de la Première Chambre du Parlement de Paris (1780-88), Conseiller d'Etat honoraire (1814) et maire d'Hornoy, fils de Nicolas Joseph de Paule de Dompierre et de Marie Elisabeth Mignot, nièce de Voltaire. Petit-neveu de Voltaire il fut un ardent défenseur de sa mémoire. Voltaire lui avait légué 100.000 livres avec lesquels il construisit un château à Hornoy, où il réunit une belle bibliothèque, des objets d'art, des souvenirs concernant Voltaire. Il obtient que le corps de Voltaire soit laissé dans le caveau de Sainte-Geneviève, quand cette église fut rendue au culte.
A signaler que Jean Dusaulx et Alexandre de Paule de Dompierre furent tous deux correspondants de d’Alembert.
• Bibliothèque privée.


Voir un autre exemplaire