Les Amis du Livre Pyrénéen-

[FAGET de BAURE (Jacques Joseph)] - HISTOIRE DU CANAL DE LANGUEDOC (1805). Exemplaire de Maurice Gabriel Joseph de Riquet, comte de Caraman, relié à son chiffre par P. Lefuel.


HISTOIRE DU CANAL DE LANGUEDOC, rédigée sur les Pièces authentiques conservées à la Bibliothèque Impériale et aux Archives du Canal, Par les descendans de Pierre-Paul Riquet de Bonrepos [1 l.p.t., épigraphe latine] [Fleuron]. De l'Imprimerie de Crapelet, à Paris, Chez Deterville, Libraire, rue du Battoir, n° 16, quartier Saint-André-des-Arcs, An XIII - 1805.
In-8°, VIII pp. [f.t., t., Avant-propos], 399 pp., front. gravé par Delvaux d’après Myris, 1 grande carte dépl. h.-t. [Carte du Canal de communication des Mers en Languedoc, d’après la grande Carte en 5 Feuilles Gravée par ordre des Etats de la Province. Réduite et Gravée par d’Houdau en 1777], 1 tableau dépl. p. 376 [N° V. Etat des Employés pendant la construction du Canal, rédigé par feu M. Mercadier ; archiviste du Canal].


Rare. Edition originale. Réplique anonyme, rédigée par Faget de Baure, à l’ouvrage du général Anthoine-François Andreossy qui contestait à Pierre-Paul Riquet la paternité du canal pour l’attribuer à son propre trisaïeul François Andreossy. Le frontispice comporte deux gravures : le portrait en médaillon de Riquet de Bonrepos et une scène intitulée : Riquet expose son projet aux Commissaires du Roi et des Etats. La carte, qui manque souvent, donne le tracé du canal de l'étang de Thau, près d'Agde, à Toulouse et l'emplacement des 62 écluses. Editions : 1805 [éd. or.], 2005 [réédition par les éditions La Découvrance : in-8°, 280 pp.].
¶ Michaud, XXXI, 129-130. Bordes de Fortage, I, N° 706. Soulice, Sciences et Arts, p. 566, N° 3703.



Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Riche reliure d’époque en plein maroquin citron du Levant, dos lisse orné de roulettes dorées, de listels mosaïqués noirs et de petits fleurons rehaussés de vernis noir, roulette de pointillé large et bandes mosaïquées de maroquin noir décorées d'un maillage doré en encadrement des plats, pastilles de maroquin noir aux angles, chiffre M.C. [Maurice de Caraman] doré au centre de chaque plats, tranches dorées, roulette sur les chasses, roulette intérieure, doublures et gardes de moire violette [reliure signée P. Lefuel en queue. Très bel exemplaire, très frais. Ex-libris gravé du possesseur actuel
Un exemplaire relié à l'identique par le même relieur P. Lefuel, provenant de la bibliothèque d'un descendant de Riquet de Bonrepos et portant le chiffre C. R. de la famille Caraman-Riquet, a été présenté à Paris chez Sotheby's le 6 décembre 2006. De la famille Riquet de Caraman, ce dernier exemplaire passa dans la bibliothèque du Prince de Monaco, Louis Fernand de Bonnefoy, baron du Charmel, Envoyé Extraordinaire et Ministre Plénipotentiaire de Monaco en France [Imperial Provenances, Library of General and Comtesse du Temple de Rougemont, Lot N° 29].


Provenance

• Maurice Gabriel Joseph de Riquet (1765-1835), comte de Caraman (1818), baron de l’Empire (1813), comte-pair (1827), député du département de Jemmapes (1809-1814) puis du département du Nord (1824-1827), entré à la chambre des pairs (1828-1830). Il était l’arrière-arrière petit fils de Pierre Pol de Riquet, seigneur de Bonrepos qui construisit le Canal du Languedoc. En 1789 il avait épousé Célestine Antoinette Élisabeth Rose Joséphine Hugues de La Garde (1771-1850). Le comte Maurice de Caraman a publié en 1825 une Notice sur le monument érigé sur les Pierres-de-Naurouse, à Pierre-Paul de Riquet, baron de Bonrepos, auteur du Canal Royal de Languedoc, Par ses Descendants.
• Bibliothèque privée.


Voir un autre exemplaire