Les Amis du Livre Pyrénéen-

Aglaé de CORDAY - LES FLEURS NEUSTRIENNES (1855-1857). Exemplaire ayant appartenu au poète romantique Charles de Chênedollé, puis à Victor Mercier successeur d’H. Beraldi à la Présidence de la Société des Amis du Livre.


LES FLEURS NEUSTRIENNES, POESIES, ET LA SORCIERE DE LAREDO, par Madame Aglaé de Corday. Mortagne, Imprimeries Loncin et Daupeley, rue d’Alençon, 5, 1855-1857.
2 vol. in-8°, Tome I, LIX pp., 423 pp., beau front. chromolithographié, 4 à 7 lithographies h.-t. [face pp. 67, 131, 179, 225, 271, 373, 413] ; Tome II [1857], f.t., t., 2 ff.impr.n.ch. [A mes souscripteurs], 568 pp., front. lithographié, 10 à 13 lithographies h.-t. [face pp. 129, 219, 249, 279, 285, 307, 335, 359, 393, 441, 469, 481, 493].


Edition originale. Rare. Est à la Réserve de la BNF. Bel ouvrage imprimé sur vélin, qui semble avoir échappé aux bibliographes des Pyrénées jusqu’à ce jour. Recueil de prose et de poésies par Aglaé de Postel (née en 1796, épouse de Jules de Corday parent de Charlotte de Corday) ; concerne surtout les Alpes, les Pyrénées et le Pays Basque. La Préface contient des appréciations élogieuses de Charles Nodier, Ancelot, Virginie Ancelot, Lamartine, Salvandy, Saintine, etc. Dans les pages préliminaires du Tome I, l'auteur et l'éditeur indiquent que l'ouvrage ne sera pas mis en vente, cependant le Tome II débute par une poésie intitulée : A mes souscripteurs, ce qui indique qu'il fut mis en souscription. Chaque texte comporte sa propre page de titre comprise dans la pagination.
Le Tome I concerne notamment la Suisse et les Alpes et contient un texte à propos du Sud-Ouest : La Captive de Blaye, à S. A. R. Madame la duchesse de Berry [pp. 99-108].
Le Tome II contient de nombreux textes basques ou pyrénéens : La sorcière de Larédo. [pp. 9-215], Un Soir d’Orage dans les Pyrénées [Eaux-Bonnes, pp. 429-433], Au Bord du Gave [Gabas, pp. 435-438], Souvenir du Béarn [Château de Pau, pp. 439-443], Rêverie dans la Montagne [Eaux-Chaudes, pp. 445-449], Chansonnette imitée des poésies béarnaises [Eaux-Chaudes, pp. 451-456], Courses dans les Pyrénées [Bagnères-de-Bigorre, pp. 457-466], Le Chant des Matelots [Bilbao, pp. 467-471], Souvenir de l’Espagne [Vallée du Guipuzcoa, pp. 479-483], Au Bord de la Mer [Saint-Sébastien, pp. 485-490], Histoire de la Comtesse del Sol, traduite de l’espagnol [Tolosa, pp. 490-498], Aux Ruines de Fontarabie [Fontarabie, pp. 499-502], Les Rives de l’Adour [Bayonne, pp. 503-507].
A noter que plusieurs mots et vers supprimés par la censure ont dû être remplacés par des blancs lors de l'impression de l'ouvrage ; sur les quelques exemplaires, ils ont été rétablis sous forme manuscrite, ils s'agit très généralement de phrases pro-espagnoles et anti-anglaises. Les lithographies sont en nombre variable selon les exemplaires ; la plupart sont à deux teintes, dans un double encadré et portent notamment la mention Lith. Libr. Dupuis, à l’Aigle, quelques unes sont sans encadrement et d’autres en noir ; les dessinateurs sont A. Lancereau, A. de Diesbach, Mme Ancelot, Henri Mazier, Eugène Devéria, Paul de Gueslin, Bachelier et Cassagne.
¶ R. Yves-Plessis, Essai d'une bibliographie française de la sorcellerie [Chacornac, 1900, réf. 1707] : "La Sorcière de Laredo", roman catholique de sorcellerie, avec une gravure hors texte représentant la sorcière et son chat.

Liste des lithographies [Tome I] :
- Titre front lithographié en couleurs, A. Lancereau, Lith. et Libr. Dupuis, à l’Aigle.
- face p. 67. Le Départ. Madame Ancelot, Lith. Dupuis à Laigle.
- face p. 131. La Folle du rivage. F. de Vanteaux, Lith. et Libr. Dupuis, à l’Aigle, H. Mazier Lith.
- face p. 179. Le Grand Saint Bernard. A. de Diesbach, Lith. Dupuis à Laigle.
- face p. 225. Le Château de La Poya (Suisse) . A. de Diesbach, Lith. Libr. Dupuis à l’Aigle.
- face p. 271. La mer de glace au Mont Anvers. A. Lancereau, Lith. Dupuis, à l’Aigle.
- face p. 373. Une pensée sur l’Espagne. Mazier Henri lithographe, Lith. Dupuis, à l’Aigle, Jules Boilly, Dessinateur.
- face p. 413. Fleurs de Mai, à Marie [ Chapelle Sainte Marie près Grenobl e]. Lancereau, Lith. Dupuis, à Laigle.
Liste des lithographies [Tome II]
- front. Chapelle Saint-Bruno, près la Grande Chartreuse. [A. L.], Lith. Dupuis à l’Aigle.
- face p. 129. La Sorcière. Lancereau Delt., Lith. Dupuis, à l’Aigle [en noir, n’est pas dans un encadré].
- face p. 219. L’Abbaye d’Hautecombe. [A. L.], Lith. Dupuis, à l’Aigle.
- face p. 249. La cascade de Couz. Lith. Libr. Dupuis, à l’Aigle [A. L.].
- face p. 279. Mazourka. Mazier Henri Lith., Lith. Dupuis, à Laigle, Mazier Henri, Dessinateur [en trois teintes, n’est pas dans un encadré].
- face p. 285. La Sœur de Charité. Eug. Deveria del. Més lith., Imp. Lange à Chartres, Mazier Henri, Dessinateur [en deux teintes, n’est pas dans un encadré].
- face p. 307. Les ruines du Château de Robert. F. de Vanteaux, Lith. Dupuis, à Laigle.
- face p. 335. J. Gérard chez les Arabes. Lith. Dupuis, à l’Aigle.
- face p. 359. Le proscrit Espagnol. Paul de Gueslin, Lith. Dupuis, à l’Aigle.
- face p. 393. L’âne joueur de flûte. Lith. Dupuis, à l’Aigle [A. L.].
- face p. 441. [Le Château de Pau], Bachelier et Cassagne lith., Imp. Lange, à Chartres [en deux teintes, n’est pas dans un encadré.
- face p. 469. Port de Bilbao. Lancereau lith., Lith. Dupuis à l’Aigle. [en noir, n’est pas dans un encadré].
- face p. 481. Vallée du Guipuzcoa. Lancereau lith., Lith. Dupuis à l’Aigle [en noir, n’est pas dans un encadré].
- face p. 493. Vue de Tolosa. Lith. Dupuis à l’Aigle [en noir, n’est pas dans un encadré].



Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Exemplaire avec un envoi de l’auteur au poète Charles de Chênedollé : A Monsieur Charles de Chênedollé, Souvenir de l’Auteur. Superbe exemplaire dans lequel les mots et passages coupés par la censure ont été rajoutés à l’encre par l’auteur [Tome I, pp., 377, 378, 379, 393, 395, 396, 397, 398], de même que de nombreux titres de lithographies ou d’autres éléments qui sont complétés de la main de l’auteur à presque toutes les planches
Relié en 2 volumes en demi maroquin marron à coins, dos à cinq nerfs ornés de quadruples filets et fleurons dorés, caissons très ornés de motifs dorés, filets dorés de mors et de coins, non rogné, couvertures et dos conservés [reliures signées STROOBANTS]. Au premier contreplat du Tome l ex-libris de style Art nouveau lithographié en couleurs signé : A. GIR de la bibliothèque de Victor Mercier, portant la devise Librorum Flos Illibatus ; 94. Ex-libris gravé du possesseur actuel au premier contreplat du Tome l et timbre sec du possesseur actuel aux faux-titres des deux Tomes.


Provenance

• Charles-Julien Lioult de Chênedollé (1769-1883) est un poète français, auteur notamment des Etudes Poétiques [Paris, Nicolle, 1820]. En septembre 1791 il émigre et fait deux campagnes dans l’armée de Condé. C’est en émigration qu’il rencontre Rivarol, Coppet et Germaine de Staël, de retour en France en 1799 il rencontre Chateaubriand. En 1810 il est nommé professeur de littérature à Rouen avant de devenir inspecteur de l’Académie de Caen (1812-1832). Fortement impliqué dans le mouvement romantique il contribuera à La Muse Française. Il faut souligner que quelques épigraphes de poèmes des Fleurs Neustriennes sont tirées de l’œuvre de Chênedollé [notamment Tome I, p. 27 ; Tome II, p. 355], l’un des poèmes du Tome I intitulé Souvenir du Coisel [p. 353] est dédié A Mesdames de Chênedollé.
• Victor Mercier (1853-1931), Conseiller puis Président de la Cour de Cassation, grand bibliophile qui succéda à Henri Beraldi à la présidence de la Société des Amis du Livre et publia sa nécrologie dans le Bulletin du Bibliophile [Paris, L. Giraud-Badin, 1931]. Son ex-libris est une lithographie en couleurs par Adolphe Giraldon (1855-1933) qui représente une femme tenant un livre dans un jardin, il existe une version en couleurs [55 x 42 mm] et une version monochrome sur chine au format 35 x 26 mm [GMN. Répertoire général des ex-libris français, M1282]. Une partie de sa bibliothèque fut dispersée en 1937, elle fit alors l’objet de la publication d’un catalogue en deux volumes. Une troisième vente eut lieu bien plus tard le 20 octobre 2014 à l’Hôtel Drouot.
• Chanoine Pierre Victor Doazan (1919-2002), l’un des plus raffinés bibliophiles pyrénéens, réunit une prestigieuse bibliothèque complétée par un rare ensemble d’iconographie pyrénéenne. Cette bibliothèque était caractérisée par l’abondance des ouvrages rares réunis et par la grande qualité des exemplaires réunis. Professeur au Grand-Séminaire de Tarbes (1949), aumônier de l’Hospice Saint-Frai à Lourdes (1967). Il se sépara d’une grande partie de sa bibliothèque lorsqu’il prit sa retraite et quitta l’Hôpital Saint-Frai en 1996. Il faisait relier ses ouvrages par le relieur parisien Adrien Lavaux (16, place Dauphine) qui exécuta notamment un assez grand nombre de reliures à la Bradel très caractéristiques, pour habiller des plaquettes : cartonnages recouverts d’un plein papier glacé uni, dans les tons de rouge ou de vert, avec des titres dorés en long au dos. On reconnaît souvent les ouvrages de sa bibliothèque grâce aux très discrètes marques au crayon qu’ils portent sur les dernières gardes : date et prix d’achat ou de reliure.
• Bibliothèque Privée.