Les Amis du Livre Pyrénéen-

Paul DIVE et Edouard DUCERE - LA BELLE ARMURIERE, OU UN SIEGE DE BAYONNE AU MOYEN-AGE (1886). Exemplaire sur Chine enrichi d’une aquarelle originale, relié en plein maroquin par Noulhac.


LA BELLE ARMURIERE, OU UN SIEGE DE BAYONNE AU MOYEN-AGE, par P. Dive et E. Ducéré [Monogramme]. Paris, Georges Hurtrel, Artiste-Editeur, 35, rue d'Assas, 35, 1886.
In-8°, 1 f.bl.n.ch., 243 pp., front. en coul., lettrines, 137 dessins in-t. dont 7 à pleine p., 8 pl. h.-t. dont 4 en chromolithographie [face pp. 4, 55, 133, 236] et 4 en camaïeu [face pp. 16, 95, 164, 200].


Edition originale. Roman historique écrit sous le contrôle de l’historien bayonnais E. Ducéré, avec une bonne restitution de la vie militaire bayonnaise au XIVe siècle. Belle édition illustrée de dessins par Uzès et Lampure d'après des documents de F. Corrège, gravés par Rousseau, Gillot et Petit.
Il a été tiré 500 exemplaires numérotés sur vélin du Marais, 100 exemplaires sur papier teinté du Marais, 50 exemplaires sur papier à la cuve du Marais, 30 exemplaires sur Japon [1 à 30] et 20 exemplaires sur Chine [1 à 20] ; tous ces exemplaires ont été livrés sous portefeuille de toile éditeur avec deux fermoirs de rubans de soie rouge. A noter que le tirage global n’est pas indiqué sur l’ensemble des exemplaires, qui ne comportent que le tirage pour le papier concerné.
Éditions : 1886 [éd. or.], 1993 [reprint Bordeaux, Aubéron].
¶ Vicaire III, 275. Barbe, N° 268.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Exemplaire du tirage de tête, N° 16 sur Chine, enrichi d’une aquarelle originale intitulée La belle armurière, signée Atalaya. Relié en plein maroquin aubergine, dos à cinq nerfs mosaïqué aux entre-nerfs, riche décor mosaïqué en encadrement sur les plats, roulette dorée sur les coupes, doublure de maroquin gris avec filet d’encadrement doré et monogramme doré G. V . au bas du premier contreplat, premières gardes en soie brodée, secondes gardes de papier, tranches dorées sur témoins, couvertures et dos conservés [reliure signée Noulhac, 1912]. Ex-libris gravé sur bois de Géo Valdelièvre. Ex-libris du possesseur actuel. Somptueux exemplaire.
L’auteur de l’aquarelle ajoutée, Enrique Atalaya Gonzales est un peintre espagnol (1851-1913) qui passa ses premières années à Murcie (Espagne), à l’âge de 18 ans il vint s’installer à Madrid, puis à partir de 1879 à Paris où il acquit la nationalité française en 1899 année où il est nommé chevalier de la Légion d’honneur. Il excelle surtout dans la production de petites scènes de genre. Ses œuvres ont une bonne cote. Ses signatures étaient de nombreuses variations autour de son nom : Atalaya, Enrique Atalaya, Henri Atalaya, Henry Atalaya, José Atalaya, Joseph Atalaya, Henry Atalayo, José Atalayo, Enrique Atalya.


Provenance

•Georges Pierre François Valdelièvre (1845-1932), fondeur en cuivre qui développa l’entreprise familiale au 41 rue des Tanneurs à Lille (200 ouvriers en 1890) et bibliophile. En 1871 il épousa Jeanne Clara Fontaine (1849-1880) dont il eut trois enfants, puis en 1886, Alice Emilie Pauline Le Blan (1851-1835) dont il eut un garçon : Jean Alfred Clément Marie Joseph (1887-1974), puis une fille qui décéda à l’âge de un an. Il fit faire son ex-libris [105 x 53 mm] vers 1900 par Jules Perrichon (1866-1846), peintre, graveur et dessinateur d’après un dessin de Pierre Fritel (1853-1942), second grand prix de Rome en 1877 qui a réalisé les dessins muraux de la basique Saint-Martin à Tours; la partie supérieure de l’ex-libris représente probablement la seconde épouse de Géo Valdelièvre et son jeune fils lisant.
•4 juin 1973, Paris, Hôtel Drouot, [Vente de Livres anciens et modernes. Autographes, N° 42].
•Bibliothèque Privée.


Références

•[Catalogue de vente aux enchères] - Vente à Paris, Hôtel Drouot, le 4 juin 1973. Livres anciens et modernes. Autographes. Paul Pescheteau, Commissaire-priseur, A. Faure, Expert, Claude Coulet, Expert]. Paris, 1973 [N° 42].