Les Amis du Livre Pyrénéen-

Ernest FOURNIER - LE MARBORE ET LE MONT-PERDU, JUILLET 1861 (1865). Le premier exemplaire découvert, l’un des quatre exemplaires connus.


LE MARBORE ET LE MONT-PERDU, JUILLET 1861. Bordeaux, Imprimerie Générale d'Emile Crugy, Rue et hôtel Saint-Siméon, 16, 1865.
In-8°, 60 pp., couv. bleu-vert impr. avec le titre encadré par un double filet.


Très rare. Très recherché. L’un des Vingt Livres Pyrénéistes les plus rares [N° II]. Cet ouvrage anonyme fut découvert en 1910 et porté à la connaissance des pyrénéistes par le bibliophile bordelais Emile Durègne de Launaguet. Ecrit par un notaire bordelais, Ernest Fournier (1824-1904), l’ouvrage avait jusqu'alors échappé à tous les bibliographes des Pyrénées, y compris Henri Beraldi et Louis Le Bondidier ; le texte est daté in fine : Luz, Juillet 1861.
Depuis sa découverte, ce récit fut longtemps considéré comme celui de la première ascension du Mont-Perdu par le col de l'Astazou, le 25 juillet 1861 par Fournier accompagné des guides Laurent Passet et Fortanet. Jusqu’à la découverte de ce texte, on croyait que cette première ascension était due à Henry Russell en septembre 1861. Dans un courrier adressé à E. Durègne par André Fournier (1851-1933), le fils de l’auteur, celui-ci écrit que Laurent Passet […] fit savoir [à son père], en août ou septembre 1861, qu’il avait refait l’excursion du Mont-Perdu par le col de l’Astazou avec un « touriste anglais ». Il est probable que ce touriste devait être Russell. Plus tard, la découverte d’un autre ouvrage intitulé Escapades d’un Homme sérieux a montré que la première ascension publiée par cette voie avait été réalisée en fait le 11 septembre 1858. A noter qu’en septembre 1858, puis en juillet 1861 et enfin en septembre 1861, Laurent Passet affirma à ses trois clients successifs qu’il leur faisait faire la première ascension du Mont-Perdu par cette voie.
On peut s’interroger sur le sort de cette plaquette dont il n'a jamais été retrouvé que quatre exemplaires : un à la BnF et trois dans des collections privées. Le fils de l'auteur lui-même, interrogé par E. Durègne, dit n’avoir eu connaissance que du manuscrit qui était en sa possession et ignorait l'existence d'un texte imprimé.
¶ E Durègne, La première par un bordelais du Mont-Perdu par le col de l'Astazou, Bordeaux, 1911. Carrière posthume de Ramond, p. 108. Labarère, I, N° 599. Labarère, Les Vingt Livres Pyrénéistes les plus rares, N° II.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Relié demi-maroquin prune, dos lisse orné de motifs dorés en long, non rogné, couvertures conservées. Reliure signée de F. Baretz, relieur à Bordeaux avec son étiquette sur la dernière garde.
Avec une note manuscrite de E. Durègne de Launaguet sur un papier blanc collé au dos de la première de couverture : Nov ; 1910. Ouvrage rarissime inconnu de Beraldi et des autres bibliographes des Pyrénées. M. Fournier en a le manuscrit, mais les imprimés ont disparu. Durègne.
Exemplaire enrichi d’une lettre manuscrite de André Fournier, le fils de l’auteur, de 3 pages, datée du 11 novembre 1910, adressée à E. Durègne alors Président de la section du Sud-Ouest du C.A.F., concernant les souvenirs qu’il a de cette ascension réalisée par son père qu’il avait accompagné à Gavarnie où il assista au départ et au retour de l’ascension. Il se propose de recevoir E. Durègne, à son domicile au 145 rue François de Sourdis à Bordeaux. Il souhaite s’inscrire à la Section du Sud-Ouest du C.A.F. car il pratique la montagne. Sur la page de titre, une mention à l’encre noire indique : (par M. Fournier, notaire).
Etiquette imprimée indiquant que cet ouvrage vient de la vente Caillau-Lamicq à Drouot le 14 décembre 2004. Mentions manuscrites au crayon sur la deuxième garde : 14/12/04 – Vente Drouot, sucess. Caillau-Lamicq et au-dessous : Très rare ouvrage, 1 des 20 livres les + rares de Labarère. Ex-libris Alain Bourneton, ex-libris du possesseur actuel.


Provenance

• Emile Durègne de Launaguet (1859-1938), baron, pyrénéiste et bibliophile, marié à Esther Marie Madeleine Horric de La Rochetolay. Né à Paris, il vint très vite habiter l’Aquitaine et fut élève de l’Ecole Saint-Elme d’Arcachon. En 1876 il entre à Polytechnique sous le nom de Durègne, en 1878 à sa sortie de l’Ecole Polytechnique il est nommé ingénieur des P.T.T. à Bordeaux ; il fera toute sa carrière dans l'administration des postes. Il a fréquenté les Pyrénées très jeune et fait sa première ascension du Pic du Midi de Bigorre alors qu’il était enfant. Membre de plusieurs Sociétés savantes et de la Section du Sud-Ouest du C.A.F., il en devint très vite le Vice-Président et en 1907 il succéda à Adrien Baysselance à la Présidence de la Section du Sud-Ouest, charge qu’il conservé jusqu’en 1915, c’est sous sa Présidence que fut fondé le Ski-Club Bordelais dont il était Président honoraire. Après sa retraite, nommé inspecteur général honoraire des P.T.T., il alla d’abord se fixer à Paris où il fut nommé membre du Comité de Direction du C.A.F. Il fut aussi, brièvement, Président de la Société Ramond et décéda à Bagnères-de-Bigorre où il avait alors sa résidence. Il réunit une importante bibliothèque pyrénéiste et il fut notamment le découvreur de la rarissime plaquette de Fournier : Le Marboré et le Mont-Perdu. Il était officier de la Légion d'honneur et officier de l'Instruction publique.
• Périgueux, Octobre 1971 Librairie Christian et Odette de Sèze [Catalogue de vente de livres et autographes à prix marqués, N° 101].
• Pierre Caillau-Lamicq (1911-2003), haut fonctionnaire au Ministère des Affaires Etrangères, Membre de l’Académie de Béarn, deuxième Président des Amis du Livre Pyrénéen, bibliophile ayant réuni une très importante bibliothèque consacrée au pyrénéisme et à l’histoire du Béarn, avec des exemplaires de grande qualité, ainsi qu’une abondante iconographie (peintures, dessins, gravures, lithographies). Une partie de sa bibliothèque fut vendue aux enchères à Paris et à Pau, elle fut l’objet de quatre catalogues. Il faisait relier ses ouvrages par le relieur parisien Roger Buisson (4 rue d’Aligre), il ne possédait pas d’ex-libris mais avait fait réaliser un fer à son chiffre dans le goût de celui de la duchesse de Berry, qu’il fit apposer en queue des ouvrages qu’il faisait relier et dans certains cas, sur des reliures récentes.
• Paris, Hôtel Drouot, 14 décembre 2004 [Vente Pierre Caillau-Lamicq, N° 89].
• Alain Bourneton, bibliophile pyrénéiste ayant réuni une importante collection sur le pyrénéisme et la chasse, auteur de nombreux ouvrages sur les Pyrénées, photographe. Une partie de sa bibliothèque fut vendue aux enchères à Toulouse (12 octobre 2016) et à Auch (12 octobre 2018). Posséde un ex-libris dessiné par Joseph Ribas avec deux variantes, l’une (non signée) pour sa bibliothèque pyrénéiste, l’autre (signée par J. Ribas) pour sa bibliothèque sur la chasse.
• Auch, Hôtel des Ventes, 12 Octobre 2019 [Belle vente de livres pyrénéens, N° 171].
• Bibliothèque Privée.


Références

• Emile Durègne de Launaguet – La première par un bordelais du Mont-Perdu par le col de l'Astazou le 25 juillet 1861. (Extrait du Bulletin de la Section du Sud-Ouest du Club Alpin Français, 3e série, n° 2, Juillet 1911). Bordeaux, Imprimerie Y. Cadoret, 17, rue Poquelin-Molière, 17, 1911.
• [Catalogue de Vente à prix marqués] - Livres Anciens et Modernes. Autographes. Christian et Odette de Sèze, 21, rue Saint-Front, Périgueux [Octobre 1971], N°101.
• [Catalogue de vente aux enchères] - Y.-M. Le Roux & C. Morel, J.J. Mathias. Vente aux enchères publiques. Bibliothèque Pierre Caillau-Lamicq. Pyrénées – Béarn – Navarre – Montagne – Régionalisme – Histoire – Architecture – Archéologie – Métallurgie – Costumes – Thermalisme… Expert M. Christian Galantaris, Expert honoraire près la Cour d’appel de Paris. Mardi 14 décembre 2004 à 14 heures. Paris-Drouot Richelieu, Salle 4, 9, rue Drouot, Paris]. [s. l.] [2004] [N° 89].
• [Catalogue de Vente aux enchères] -Vendredi 12 Octobre 2018. Vente aux enchères publiques à l’Hôtel des ventes, 129, rue Victor Hugo, Auch. Belle vente de livres pyrénéens, dont 5 des 20 les plus rares (Charpentier, Le prince de la Moskowa avec ex-libris doré de Beraldi, Noguès, Tonnellé, Fournier). Me Marcelle Puyol, Commissaire-priseur ; Jean-Louis Gauzy, expert. Auch, 2018 [N° 171]