Les Amis du Livre Pyrénéen-

Jean François de BORIE - LA RECHERCHE DES EAUX MINERALES DE CAUTEREZ (1714). Le plus ancien livre imprimé sur les eaux minérales de Cauterets, de la Bibliothèque du Chanoine Doazan.


LA RECHERCHE DES EAUX MINERALES DE CAUTEREZ. Avec la manière d'en user. Par le Sieur Jean-François de Borie, Docteur en Médecine [Fleuron]. A Tarbe, Chez Mathieu Roquemaurel, Imprimeur et Marchand Libraire, M. DCCXIV.
In-12, s.f.t., t., 2 ff.impr.n.ch. [Table des chapitres contenus dans ce Livre], 1 f.bl.n.ch., 4 ff.impr.n.ch. [Avis au lecteur], 176 pp., bandeaux.


Édition originale. Très rareté. Très recherché. Le plus ancien livre imprimé sur les eaux minérales de Cauterets et un des tous premiers livres imprimés à Tarbes. Le Dr. Constant Robert, fait une longue analyse de cette édition dans Des maladies utérines... [Paris, 1882, pp. 1-50] : ouvrage si précieux et si rare du docteur de Borie, dont nous avons pu, grâce à des recherches persévérantes et à la courtoisie d’un bibliophile distingué, M. Vaussenat, de Bagnères, et M. Cazaux, libraire à Cauterets, nous procurer un exemplaire peut-être unique. Une autre édition s. d. a été publiée à Pau après 1740.
¶ Non cité par Bolton. Manque aux Collections Duveen et Young. Carrère I, 40 et II, 463. Bourdette, Annales du Labeda, III, pp. 456-458. Labarère, I, N° 200.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Relié pleine basane époque, dos à nerfs muet avec caissons ornés de fleurons et petits fers dorés, sous étui recouvert de papier ancien, chemise carton recouverte du même papier ancien avec pièce de titre de maroquin rouge. Ex-libris gravé du possesseur actuel.


Provenance

• Chanoine Pierre Victor Doazan (1919-2002), l’un des plus raffinés bibliophiles pyrénéens, réunit une prestigieuse bibliothèque complétée par un rare ensemble d’iconographie pyrénéenne. Cette bibliothèque était caractérisée par l’abondance des ouvrages rares réunis et par la grande qualité des exemplaires réunis. Professeur au Grand-Séminaire de Tarbes (1949), aumônier de l’Hospice Saint-Frai à Lourdes (1967). Il se sépara d’une grande partie de sa bibliothèque lorsqu’il prit sa retraite et quitta l’Hôpital Saint-Frai en 1996, ne conservant que les Vingt Livres Pyrénéistes les plus rares qu’il avait réunis et une centaine de rares et beaux ouvrages sur la Bigorre. Il faisait relier ses ouvrages par le relieur parisien Adrien Lavaux (16, place Dauphine) qui exécuta notamment un assez grand nombre de reliures à la Bradel très caractéristiques, pour habiller des plaquettes : cartonnages recouverts d’un plein papier glacé uni, dans les tons de rouge ou de vert, avec des titres dorés en long au dos. On reconnaît souvent les ouvrages de sa bibliothèque grâce aux très discrètes marques au crayon qu’ils portent sur les dernières gardes : date et prix d’achat ou de reliure.
• Bibliothèque Privée.