Les Amis du Livre Pyrénéen-

Henry de SPONDE - LES CIMITIERES [sic] SACREZ (1597). Exemplaire relié en plein vélin d’époque, ayant appartenu à Jean Olivier Dusault, avocat au Parlement de Bordeaux.


LES CIMITIERES [sic] SACREZ. Par Henry de Sponde, Conseiller & Maistre des Requestes du Roy en Navarre [Vignette]. A Bourdeaus, Par S. Millanges, Imprimeur ordinaire du Roy, 1597.
Pet. in-8°, s.f.t., 187 pp, bandeau, lettrine.


Edition originale. Rare. Comprend : A Monseigneur l’Evesque du Mans… [pp. 3-6], Avant-propos au Lecteur [pp. 7-16], Table des Chapitres [pp. 17-21], Les Cimitières sacrez [pp. 22-187]. Une belle vignette de titre représente la Résurrection des corps avec, dans un bandeau, la devise Supera ut convexa reviset. Cet ouvrage est la réponse aux Plaintes des Eglises Réformées, dans lequel les Huguenots se plaignaient que les Catholiques leurs refusaient l’accès à leurs cimetières. H. de Sponde, qui abjura le protestantisme en 1595, évoque les profanations de sépultures par les Huguenots, il raconte notamment, que dans son enfance, il profanait lui-même le tombeau de Gaston Phoebus dans l’Eglise d’Orthez [pp. 174-176]. N’est pas à la BnF, le CcFr et le World Catalogue ne donnent que trois localisations pour cette édition : la Médiathèque de Rodez, la Médiathèque Aragon (Le Mans) et la Bibliothèque Municipale de Lyon (qui n’en possède pas moins de deux exemplaires).
Editions : Bordeaux, Millanges, 1597 [in-8°], Bordeaux, Millanges, 1598 [in-12 et in-8°] ; Lyon, Jean de Pillehotte, 1598 [in-12, avec la Response aux injustes plaintes sous le nom des Eglises réformées] ; Bordeaux, Millanges, 1599 ; 1600, Paris, Jean Febvrier, près le collège de Reims [in-12, 6e édition] ; 1600, Paris, Pierre Louis Febvrier [in-12] ; 1600, Langres, Jehan des Preyz [in-24] ; 1601, Langres, Jehan des Preyz [in-8°] ; Rouen, Romain de Beauvais, 1606 [in-12] ; Paris, Dyonisii de La Noue, 1638 [in-4°, traduction latine].
¶ Comte de Lignerolles, III, N° 2408. Bordes de Fortage, III, N° 4141. Desgraves, Bibliographie des ouvrages imprimés par S. Millanges, N° 129.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Relié plein vélin souple ivoire, nom d’auteur et titre écrits à l’encre noire au dos de la reliure et sur le plat supérieur. Signature ex-libris Dusault O. à l’encre sur la page de titre.
Inscription à l’encre, ancienne, au revers de la première garde : Cerém. Relig. Ce traité a été réimprimé en 1600 in-12 et en 1638 in-4°. Il renferme des choses très curieuses V. […]. Inscrit au catalogue des livres rares et précieux de M. Mehon sous le n° 3832. Vendu 1l 10s à cette même vente.


Provenance

•Jean Olivier Dusault (1573 ?-165 ?), Conseiller d’Etat, Avocat général en la Cour du Parlement de Bordeaux. Epoux de Marie d’Alesme. Issu de l’une des grandes familles parlementaires de l’ancien Régime, il avait accédé à la charge d’avocat général en 1607, succédant à son frère et à son père, il exerça jusqu’en 1657. Au moment de la Fronde contre Mazarin, il fut l’un des plus fervents partisans du Prince de Condé et était surnommé le Caton bordelais.
•Bibliothèque Privée.