Les Amis du Livre Pyrénéen-

Marie Marc de LASSUS - LES DEVIZ COMMINGEOIS (1869). Exemplaire de l’auteur, relié par Gruel en quatre volumes, en plein maroquin rouge aux armes des barons de Lassus.


LES DEVIZ COMMINGEOIS, joyeulx récipts du bon temps de nos pères, Recueillis & mis en ordre par Le Philosofe Marcuz de Montréal de Rivière. D D L /L N. L’An MDCIX. [Saint-Gaudens, Imprimerie Abadie, 1869].
4 parties in-4°, Première partie : 1 f.bl.n.ch., f.t., t., 1 f.impr.n.ch. [Premier recipt], 107 pp., portrait front. signé F. Dupont, 2 pl. h.-t. face pp. 22 et 87 ; Deuxième partie : [Deuxième recipt] 1 f.bl.n.ch., f.t., 42 pp., 1 f.bl.n.ch., 2 pl. h.-t. face pp. 12 et 40 ; Troisième partie : [Troysième recipt] 1 f.bl.n.ch., 144 pp., 1 f.bl.n.ch., 2 pl. h.-t. face pp. 47 et 120 ; Quatrième partie : [Quatrième recipt] 1 f.bl.n.ch., 148 pp., 1 f.bl.n.ch., 2 pl. h.-t. face pp. 38 et 90.


Très rare. Très recherché. Publié en 1869 par le baron Marie Marc de Lassus sous le pseudonyme du "Philosofe Marcuz de Montréal de Rivière". Tiré à 25 exemplaires numérotés à la presse.
Pastiches écrits dans le style et l’orthographe du XVIIe siècle, le thème de chaque pastiche est la vie et les mœurs en Comminges. Comprend quatre récits : Le Disner de Cuguron, histoyre d’ung bon curé qui dona ung grand bancquet sans bourse deslier [107 pp.], Le Cappitaine Cornassol, histoyre d’une neufve et playsante fasson de payer ung chappeau [42 pp.], La Truye de Montossé, histoyre d’ung bon tour de bandouliers [143 pp.] et Les Deulx Crocodilz, histoyre d’une erreur estrange et confusion singulière [148 pp.].
Chaque récit possède ses propres pages de faux-titre et de titre et sa pagination propre ; chacun est illustré de deux planches hors-texte, l’ensemble ayant en frontispice le portrait du baron Marie-Marc de Lassus par F. Dupont. Le Disner de Cuguron a été republié par Y. D. Dufor dans Le Pays. Polignan & Comminges. leur passé, leur présent [Paris, Palmé, 1878, pp. 256-262] ; le même Dufor commente ainsi ces Deviz commingeois : les écrits du baron de Lassus dans le vieux langage du seizième siècle sont admirables de couleur locale, de vérité, d’esprit [Des Hommes illustres, des Femmes et des Choses du Comminges et du Nébouzan, 1902, p. 402]. Les quatre récits sont très généralement reliés en un seul volume.
¶ B. de Gorsse, N° 2905.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Exemplaire de l’auteur à toutes marges : exemplaire Numéro 1 relié en quatre volumes, avec le portrait frontispice avant la lettre dans le premier volume. Les huit illustrations ont été remplacées par les aquarelles originales signées sur papier Japon, chacune de ces aquarelles est précédée d’une feuille manuscrite par Marc de Lassus portant son titre, sa position dans le texte ainsi que d’autres commentaires.
Pour ce précieux exemplaire d’auteur, chaque nouvelle a été reliée séparément, ce qui constitue un bel ensemble de quatre volumes en plein maroquin rouge de l’époque, avec de larges dentelles de guirlandes florales d’encadrement sur les plats à l’intérieur d’un triple filet et d’une frise, les armes et devise [Dieu de Lassus Loge Nous La Sus] des barons de Lassus au centre, dos à nerfs aux caissons ornés de motifs floraux et de grenades, large guirlande florale intérieure avec encadrement d’un double filet et d’une frise, doubles filets de coupes, toutes tranches dorées [reliures signées GRUEL].
Dans le catalogue de la vente [Maison des Ventes Alde, vente du 23 septembre 2011, Salle Rossini, N° 384 du Catalogue], l’expert Dominique Courvoisier, expert de la Bibliothèque nationale de France, conclut la longue notice descriptive qu’il consacre à cet exemplaire par cette mention en lettres capitales : L’exemplaire le plus désirable de ce rare ouvrage.
Une note au crayon portée sur une carte postale du château de Valmirande intercalée entre les pages par le précédent propriétaire, non identifié, indique : Les 4 volumes en plein maroquin rouge aux armes des de Lassus proviennent de la célèbre bibliothèque du Château de Valmirande. Il y a eu une vente de quelques livres en [1955] .


Provenance

•Marie Marc de Lassus-Bizous (1828-1897), baron de Lassus, Maire de Montréjeau, Conseiller général, Député de la Haute-Garonne à l’Assemblée Nationale (1871-1876), confirmé dans le titre de baron héréditaire par lettres patentes du 8 juillet 1865. Il épousa en premières noces (1865) Caroline-Jeanne-Marguerite Pillet-Will (1840-1868) dont il eut un fils : Bertrand, et en secondes noces (1876) Claire Françoise de Gassaud (1839-1919) dont il eut 5 enfants. Bibliophile émérite, il réunit une très importante bibliothèque et une collection d‘archives dans son château de Montréjeau (Haute-Garonne). Membre de plusieurs sociétés savantes, il fut un co-fondateur de la Revue de Comminges et publia de nombreux ouvrages sur le Comminges, tous dans des éditions très limitées (15 ou 50 exemplaires numérotés à la presse). Sa bibliothèque fut ensuite entretenue par les barons de Lassus successifs et conservée au Château de Valmirande. Beaucoup d’ouvrages sont reliés aux armes des barons de Lassus ou possèdent un ex-libris gravé.
•Bertrand Marie François de Lassus (1868-1909), baron de Lassus, fils aîné de Marie Marc de Lassus et de Caroline Jeanne Marguerite Pillet-Will. Pyrénéiste, ami d’Henry Russell, il fit de nombreuses ascensions notamment avec Henri Passet et Bernat Salles, ensuite, il organisa régulièrement des campements luxueux en montagne (camps des Gentianes, du col des Rabiets, des Salarous, d’Arrious-Ayous) avec tout le confort que permettait l’époque. Il hérita de sa mère, de la famille des banquiers Pillet-Will, une fortune considérable et de 1892 à 1899, fit construire le château de Valmirande près de Montréjeau, avec une somptueuse bibliothèque, héritée de son père, riche en ouvrages anciens et en ouvrages sur le pyrénéisme. Une partie de cette bibliothèque fut vendue à Drouot en 1955. Son ex-libris armorié porte la mention Bibliothèque de Valmirande.
Rappelons que le père de Bertrand, Marie-Marc de Lassus avait épousé en premières noces le 11 septembre 1865, à Paris, Caroline Jeanne Marguerite Pillet-Will, fille du banquier Hyacinthe Louis Alexis Constantin et de Louise Sabine Claudine Honorine Roullin. C’est de sa mère Caroline Jeanne Marguerite Pillet-Will que Bertrand de Lassus hérita la fortune qui lui permit de construire le château de Valmirande.
•Marc François Marie de Lassus (1881-1954), baron de Lassus, capitaine d’infanterie, fils de Marie Marc de Lassus-Bizous et de Claire Françoise de Gassaud. En 1907, il épousa Elisabeth Maximilienne Marthe Marie Pauline Foy (1883-1972). Il hérita des possessions et de la Bibliothèque de son demi-frère Bertrand de Lassus. Chasseur émérite, il enrichit cette bibliothèque de nombreux ouvrages sur la chasse. Une partie de cette bibliothèque fut vendue après son décès, à l’Hôtel Drouot en 1955, par Maître Maurice Rheims assisté de Mme Vidal-Megret, il fut édité un catalogue de vente de 170 numéros.
•Paris, Alde, Salle des Ventes Rossini, 23 septembre 2001, vente de livres anciens et du XIXe [N° 384].
•Bibliothèque Privée.


Références

•[Catalogue de Vente aux enchères] - Livres anciens et du XIXe siècle. Important ensemble sur le Félibrige et le sud de la France. Vente aux enchères publiques Le vendredi 23 septembre 2011 à 14h, Salle Rossini. Alde, Maison de ventes aux enchères, 2011 [N° 384].