Les Amis du Livre Pyrénéen-

Léon DUFOUR - EXCURSIONS PYRENEENNES. Ensemble de textes très rares réunis par le bibliophile René Bosviel.


EXCURSIONS PYRENEENNES. Deux très rares plaquettes pyrénéistes de Léon Dufour et un extrait factice reliées en un volume par le bibliophile bagnérais René Bosviel.

Un feuillet de Table des Matières manuscrite de la main de René Bosviel, portant le timbre humide R. Bosviel, suivi de la liste des trois textes de Léon Dufour.

Un feuillet blanc portant lui aussi le timbre humide R. Bosviel.

(1). - SOUVENIRS ET IMPRESSIONS DE VOYAGE SUR DES EXCURSIONS PYRENEENNES, à Gavarnie, Héas, Pic du Midi, Montagnes maudites, pic d'Ossau, lac Bleu, adressées à M. Massey, Par M. Léon Dufour, Docteur en médecine, correspondant de l'Institut de France, etc. [Vignette]. A Bordeaux, chez Th. Lafargue, Libraire, Imprimeur de la Société Linnéenne, rue Puits de Bagne-Cap, 8, 1848. In-8°, f.t., t., 83 pp.
Très rare. Très recherché. Reprend les récits de son ascension de l’Ossau en août 1819, de ses excursions avec Reboul autour des Monts-Maudits en 1820 et des voyages faits en 1843 et 1844 avec ses deux jeunes fils Albert et Gustave à Gavarnie, Héas et au Pic du Midi. Brochure [...] qui sans être introuvable comme les plaquettes de Vénat, d'Angosse ou Delfau, est néanmoins rare écrit Louis Le Bondidier [Bulletin Pyrénéen, 1938, N° 229, p. 95]. Tiré à part des Actes de la Société Linnéenne de Bordeaux, XV, 2e livraison, Mars 1848, pp. 69-151.
¶ Soulice, p. 17, N° 12. Soulice, Sciences et Arts, N° 1711, p. 256. Cent Ans, III, 89. B. de Gorsse, N° 1692. Labarère, I, N° 504.

(2). - LETTRE A M. LE Dr GRATELOUP, SUR DES EXCURSIONS AU PIC D'ANIE ET AU PIC AMOULAT, DANS LES PYRENEES ; par M. Léon Dufour, docteur-médecin, Correspondant de l'Institut, de la Société Linnéenne de Bordeaux, etc. [s. l.] [1836]. In-8°, s.f.t., s.t., 50 pp.
Très rare. Très recherché. Récit d’une ascension au Pic d’Anie faite en juillet 1833, avec M. Lubet, François Planté et M. de Verneuil et étude monographique des ascensions précédentes[pp. 2-25] et d’une ascension au Pic d’Amoulat en 1819 avec le guide Jacques Clabère de Laruns [pp. 25-33], suivi de Enumération de quelques insectes coléoptères observés dans les montagnes des Eaux-Bonnes [pp. 33-35] et du Bouquet botanique Du Pic d’Anie, du Pic d’Amoulat et des montagnes adjacentes établi en 1820 par le Dr. Lalanne d’Oloron [pp. 35-50]. Tiré à part des Actes de la Société Linnéenne de Bordeaux, VIII, 2e livraison, 15 Mai 1836, pp. 53-102.
¶ Manescau, p. 310, N° 70. Cent Ans, III, 89. Labarère, I, N° 503.

(3). - MA DERNIERE ASCENSION AU PIC-DU-MIDI DE BAGNERES ET MON ULTIME ADIEU AUX PYRENEES. Extrait factice des Actes de la Société Linnéenne de Bordeaux, XXIV, 1864, pp. 331-345. In-8°.


Cet ensemble de tirés à part des Actes de la Société Linnéenne de Bordeaux est de toute rareté.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Les deux tirés à part et l’extrait factice d’articles publiés par Léon Dufour dans les Actes de la Société Linnéenne de Bordeaux, reliés en un volume demi-basane flammée ancienne, dos lisse avec fleurons à froid et palettes dorées, pièces de titre de cuir noir, non rogné, couvertures (muettes ou imprimées) conservées. Envoi de l'auteur à M. Durieu de Maisonnneuve sur le titre de la première plaquette : A M. Durieu de Maisoneuve [sic] L’auteur, L. D. Page de Table des matières manuscrite par René Bosviel en tête du recueil. Timbre humide René Bosviel répété sur la page de Table des Matières, sur le feuillet blanc suivant et le et le faux-titre de la première plaquette. Une photographie originale ancienne du Pic-du-Midi de Bigorre a été rajoutée en face du dernier récit. Ex-libris gravé du possesseur actuel au premier contreplat.


Provenance

•Michel Charles Durieu de Maisonneuve (1796-1878), militaire et botaniste français. En 1823 il a participé à l’expédition d’Espagne et a exploré les Asturies, ensuite il participa à l’Expédition de Morée. Ce botaniste spécialiste des cryptogames a herborisé surtout en Algérie et en Gironde, il fit partie de la mission scientifique envoyée par le gouvernement français en Algérie à la fin des opérations militaires, au cours de laquelle, sous la conduite de Jean-François Borie de Saint-Vincent, il réunit les matériaux qui ont servi de base à la Flore d'Algérie. En 1853, il s’installa à Bordeaux où il sera nommé directeur du Jardin des Plantes de cette ville et prit une part active dans sa transformation, aux côtés de l'architecte de la ville Charles Burguet et du paysagiste L.B. Fischer. La botanique et l’histoire naturelle le rapprochèrent de Léon Dufour membre lui aussi de la Société Linnéenne de Bordeaux ; tous deux publiaient dans les mêmes revues : les Annales de Chimie et de Physique, les Annales des Sciences Naturelles, le Bulletin des Sciences Naturelles et de Géologie, le Bulletin de la Société Botanique de France, etc. La bibliothèque du Jardin Botanique de Bordeaux conserve de nombreuses lettres échangées par ces deux personnages. Le tiré-à-part de la collection Bosviel présenté ici contitue lui aussi une marque de leurs relations.
•René Bosviel (Villefranche de Rouergue, 1881 – Hossegor, 1956), fervent pyrénéiste installé à Bagnères-de-Bigorre où il épousa Jeanne Rousse (Pau, 1895 – Anglet, 1971) le 9 décembre 1919. Dans les années 1920-1935 il eut une très importante activité pyrénéenne et intervint dans la majorité des sociétés pyrénéistes de l’époque, notamment en tant que Vice-Président de la Section du C.A.F. de Bagnères-de-Bigorre, Membre du Comité technique de la Fédération Pyrénéenne de Ski, Vice-Président de la Fédération Pyrénéenne de Ski, Membre du Conseil d‘Administration du Musée Pyrénéen. Il avait réuni une importante bibliothèque pyrénéiste, dont le beaucoup ouvrages était reliés dans une demi-basane flammée qu’il affectionnait tout particulièrement, et qui se reconnaissent au timbre humide représentant sa signature qu’il apposait au début des ouvrages. Il constituait aussi des recueils factices d’œuvres d’auteurs pyrénéistes réunies en volumes composés de tirés à part ou des extraits de revues pyrénéennes qu’il enrichissait de photographies originales : recueils des œuvres de Briet, de Wallon, d’Emilien Frossard, de Léon Dufour, etc.. Une partie importante de sa bibliothèque fut dispersée après son décès. En 2004, le restant des livres pyrénéens et albums conservés par sa famille furent offert pas son fils, Fernand Bosviel à la Société Ramond, tandis que ses photographies prises entre 1919 et 1930 furent offertes à la section de Bagnères-de-Bigorre du Club Alpin Français.
•Armand Sarramon (1884-1969), médecin de Toulouse, bibliophile et auteur de nombreux ouvrages sur les Pyrénées Centrales, dont : Les quatre Vallées (1954), il a laissé également plusieurs volumes manuscrits sur cette région des Pyrénées Centrales. Ami proche de l’abbé Gaurier, il fut à l’origine de la publication de son ouvrage Les Lacs des Pyrénées Françaises. Il avait réuni une très importante bibliothèque pyrénéiste et historique (Comminges) qu’il conservait dans sa résidence de Labarthe de Rivière, de nombreux ouvrages et documents (notamment d’importantes correspondances de pyrénéistes) provenaient de l’abbé Gaurier. Sa bibliothèque fut dispersée à partir de 1979.
•Bibliothèque Privée.