Les Amis du Livre Pyrénéen-

ARMENGAUD - ESCAPADES D'UN HOMME SERIEUX (1861). Exemplaire d’Edouard de Tocqueville, relié à son chiffre.


ESCAPADES D'UN HOMME SERIEUX [Fleuron]. Paris, E. Dentu, Editeur, Libraire de la Société des Gens de Lettres, Palais Royal, 13 et 17, Galerie d’Orléans, 1861. Tous droits réservés. [Imp. H. Picault, rue de Paris, 27, Saint-Germain-en-Laye].
In-12, 400 pp., couv. chamois impr.


Edition originale. Très rare. Très recherché. Excursions humoristiques dans les Alpes, en Auvergne et dans les Pyrénées en compagnie de Christophe et Edmond de Rochefort pour ce qui est des voyages en Auvergne et aux Pyrénées : De Perpignan au sommet du Canigou [pp. 280-304], Les grottes des Pyrénées [pp. 305-322], Deux jours au pied du Vignemale [pp. 323-341], Ascension du Mont Perdu par une voie nouvelle [pp. 342-366], Le chasseur d’Izards [pp. 367-394]. L’auteur connaît bien la littérature ancienne des Pyrénées (Ramond, Laboulinière, Depping, duchesse d'Abrantès) et les personnages de l’époque, notamment Laurent Passet avec lequel il fait des ascensions et H. Russell, auquel il consacre plusieurs pages. Il s'agit probablement du premier ouvrage important contenant des références à Henry Russell, ce qui est fort curieux, car à cette date, Henry Russell n’avait fait que peu d’ascensions dans les Pyrénées et surtout, il n’avait encore rien publié sur ce thème.
Contient la première publication d'une ascension du Mont-Perdu par le col de l'Astazou. Reporte aussi l'histoire d'Amalric, filleul de Laurent Passet, fiancé à une espagnole prénommée Carmen, chasseur d'isards qui se tue en faisant une chute en montagne au cours d'une chasse. Le chapitre sur les grottes concerne notamment la grotte de Gargas. La couv. porte en plus : Prix : 3 francs.
L’édition est signalée dans la Bibliographie de la France, Journal Général de l’Imprimerie et de la Librairie, N° 36, 7 septembre 1861, sous le numéro 8268, le Catalogue Annuel de la Librairie Française publié par C. Reinwald, 4e année, 1861, p. 12, dans L’Année littéraire et dramatique publiée par G. Vapereau, 4e année, 1862, p. 504 [catégorie : Romans, nouvelles, contes, fantaisies littéraires]. Editions : 1861 [éd. or.], 1863 [2e éd., premier tirage], 1864 [2e éd., second tirage]. Des comptes rendus de l'ouvrage parurent dans Le Siècle, 26e année, N° 9708 du samedi 16 Novembre 1861, page 2 [un bref entrefilet de quelques lignes signé Hippolyte Lucas : Sous ce titre, « Escapades d’un homme sérieux », M. Armengaud a publié de petites excursions humoristiques très gracieuses accomplies dans les Alpes et dans les Pyrénées…], dans la Revue Chrétienne, Recueil Mensuel, 10 année, p. 692 [article d’une demi-page signé C. C.], et dans La Revue Contemporaine [31 mars]. Philippe Couture a identifié l’auteur qui se cache sous le pseudonyme d’Armengaud comme étant L. J. Bertrand lequel affirme écrire également sous le nom de Philarète Blainville [Pyrénées, N° 251, 2012, pp. 75-87].
¶ Lorenz, Catalogue général de la Librairie Française (1840-1865) , 1ère livraison, 1866, p. 70, indique qu’Armengaud est un pseudonyme. Cette édition est citée par J. Bourdette dans sa Bibliographie du Labéda [Annales du Labéda, II, p. 523]. Labarère, H. Russell, II, Bibliographie, pp. 154-158. Ph. Couture, revue Pyrénées, N° 251, 2012, pp. 75-87 ; N° 255, 2013, pp. 67-84.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Exemplaire d’Edouard Clérel de Tocqueville frère d’Alexis de Tocqueville, relié demi-basane aubergine époque, dos lisse orné de filets dorés et du chiffre d’Edouard de Tocqueville surmonté d’une couronne de marquis [Marquis de Rosambo], ex-libris de la Bibliothèque du Château de Baugy. Ex-libris gravé du possesseur actuel. Excellente et rare provenance.


Provenance

•Édouard Clérel de Tocqueville (1800-1874) frère de l’auteur de La Démocratie en Amérique, Alexis de Tocqueville. En juin 1829, E. de Tocqueville épouse Alexandrine Ollivier, fille du baron Ollivier, l’un des régents de la Banque de France, député, puis pair de France sous la Restauration. Ce mariage lui apporte une immense fortune et fait de lui le gestionnaire d'un très vaste domaine agricole dans l'Oise : le domaine de Baugy. Le couple s’installa au Château de Baugy qui possédait d’abondantes dépendances. Édouard s’intéressera alors aux problèmes d'agronomie et d'horticulture. Il fut à l’origine de la fondation de la Société d’Agriculture de l’arrondissement de Compiègne. Edouard de Tocqueville était Conseiller Général de l’Oise, Officier de la Légion d’honneur, Vice-Président de la Société des Agriculteurs de France, Président d’Honneur de la Société d’Agriculture, Président de la Société de Saint-François-Xavier de Compiègne et maire de Baugy. La Société des anciens Elèves de l’Institut Agricole de Beauvais, qui ouvrit ses portes le 8 décembre 1855, édita une médaille en bronze, de 5,8 cm de diamètre, avec les profils d’E. de Tocqueville (Président de la Société d’agriculture de Compiègne), de Louis Gossin (Professeur d’Agriculture de Compiègne) et du Frère Menée (Frère des Ecoles chrétiennes ayant un grand rayonnement international).
•10 juillet 2010, Hôtel des ventes de Tarbes, Vente Le Sud-Ouest et les Pyrénées. Tarbes 2010 [N° 295].
•Bibliothèque Privée.


Références

•[Catalogue de vente] - Hôtel des Ventes Henri Adam, Samedi 10 Juillet 2010 à 14 h. 30. Le Sud-Ouest et les Pyrénées. Livres Anciens et Modernes – Documents – Photographies – Autographes – Objets. Assisté de Bernard Hauvette, Expert près la Cour d’Appel de Pau. [s. l.] [2010]. [N° 295].