Les Amis du Livre Pyrénéen-

Jean Désiré Victor dit Vastin LESPY - LES SORCIERES DANS LE BEARN (1875). Somptueux exemplaire de Gaston de Galard de Béarn de Brassac, Prince de Béarn et de Viana.


LES SORCIERES DANS LE BEARN, par V. Lespy [2 l.p.t., titres] [Blason]. Pau, Léon Ribaut, Editeur, Libraire de la Société des Sciences, Lettres et Arts, 1875. [Pau, Adolphe Veronese].
In-8°, 72 pp., couv. orange impr.


Peu commun. Très recherché. Tiré à part du Bulletin de la Société des Sciences, Lettres et Arts de Pau, 2e série, tome IV. Tiré à 102 exemplaires, dont 2 sur vélin Whatman Turkish-Mill. Il existe quelques exemplaires imprimés sur beau vergé de Hollande.
¶ Soulice, p. 291, N° 7.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Relié plein maroquin bleu de l’époque, dos à nerfs avec caissons ornés d’un triple encadrement de filets dorés, plats ornés d’un quintuple encadrement de filets dorés, avec fleurs de lys dorées en écoinçons, armes de Laure Henri Gaston de Galard de Béarn-Brassac, PRINCE de BEARN et de VIANA au centre de chaque plat, doubles filets dorés de coupes, dentelle intérieure, tranches dorées, étui bordé [Reliure signée PAGNANT]. Ex-libris gravé du possesseur actuel.


Provenance

•Laure Henri dit Gaston de Galard de Brassac de Béarn (1840-1893), de la 27e génération de Galard, décédé à Pau et enterré à Lourdes. Il prit les titres de Prince de Béarn et de Viana qui lui furent octroyés par Isabelle II d’Espagne en 1868, ainsi que ceux de duc de Cantabrie et de marquis d’Excideuil, et orna son blason des armes de Béarn et de Navarre surmontées d’une couronne royale. Le 10 mai 1873, il avait épousé Cécile Charlotte Marie de Talleyrand-Périgord, princesse de Chalais (1854-1890), enterrée elle aussi à Lourdes. A noter que Gaston de Galard avait offert quatre cloches à la Basilique de Lourdes. Il avait réuni une importante bibliothèque avec de nombreux ouvrages sur les régions pyrénéennes, Gaston de Béarn faisait généralement relier somptueusement ses ouvrages en plein maroquin aux armes par un élève de Chambolle-Duru : Edouard Pagnant (1852-1916) qui travailla aussi pour d’autres membres de cette famille de Béarn qui compta de nombreux et célèbres bibliophiles. On connaît un assez grand nombre d’ouvrages béarnais ou pyrénéens ayant ce type de reliure aux armes, il faut noter que les armes de Navarre de Gaston de Béarn ornant ces reliures, auraient dû être brisées d’une cotice d’argent brochant, indiquant ainsi qu’il s’agissait d’une branche cadette : la cotice – que l’on trouve bien dans les armes reproduites par Jean de Jaurgain, cette cotice a été omise sur le fer à dorer.
•Bibliothèque Privée.