Les Amis du Livre Pyrénéen-

Emmanuel Louis Nicolas VIOLLET LE DUC - SIX MOIS DE LA VIE D'UN JEUNE HOMME (1853). Rare exemplaire imprimé sur vergé de Hollande, de la Bibliothèque du baron James de Rothschild.


SIX MOIS DE LA VIE D'UN JEUNE HOMME (1797), par Viollet Le Duc [5 l.p.t., épigraphe de Desportes] [Vignette]. A Paris, chez P. Jannet, Libraire, 1853. [Paris, Imprim. Guiraudet et Jouaust, 338, rue St. Honoré].
In-16, VII pp., 255 pp., 31 pp. [Catalogue de la Bibliothèque Elzévirienne], bandeaux et lettrines ornées. Reliure éditeur pleine percaline rouge de la Bibliothèque Elzévirienne.


Peu commun. Recherché. Récit, écrit en 1809, d’un voyage aux Pyrénées effectué en 1797 par le littérateur Emmanuel Louis Nicolas Viollet Le Duc (1781-1857) père d’Eugène Emmanuel Viollet le Duc (1814-1879) le célèbre architecte avec lequel les bibliophiles débutants le confondent parfois et qui lui aussi, fit un voyage aux Pyrénées, mais en 1833. Ce long voyage autobiographique qui mène du Val d’Aran à Héas et aux environs de Lourdes (Vallée de Batsurguère), est doublement intéressant en raison des lieux visités et d’une vision anti-montagnarde de l’auteur, caractéristique de l’époque. Le titre courant porte la date de rédaction de l’ouvrage MDCCXCVII.
Cet ouvrage est l'un des titres les moins communs de la Bibliothèque Elzévirienne, le seul semble-t-il à avoir été tiré à petit nombre : en effet, dans le Catalogue de la Bibliothèque Elzévirienne de l’année 1855, il est indiqué p. 19 -soulignons que c’est le seul titre à faire l’objet d’un tel commentaire- que ce volume a été Tiré à petit nombre pour la collection. Prix des exemplaires sur papier ordinaire, 2 fr. Il existe trois types de cartonnages éditeur pour cet ouvrage : au nom de Jannet, de Pagnerre ou de Daffis.
Quelques rares exemplaires ont été imprimés sur vergé de Hollande : dans son édition de Janvier 1857, le même Catalogue indique p. 2 : il a été tiré de chaque volume quelques exemplaires sur papier fort, qui se vendent le double du prix des exemplaires ordinaires. On connaît un exemplaire sur vergé de Hollande fort provenant de la Bibliothèque de James de Rothschild, un exemplaire sur vergé de Hollande provenant de la Bibliothèque du Vicomte de Pelleport-Burette, baron d’Empire, maire de Bordeaux, ancien sous-préfet d’Argelès-Gazost et un exemplaire sur papier de Chine dans la Bibliothèque du duc d’Aumale. Un fac-similé de l’édition originale a été publié en 1982 par Kraus Reprint [Millwood, New-York].
¶ Vicaire, I, 661 ; VII, 1104. Fourcassié, pp. 84, 310, 335, 357, 391, 420. Labarère, II, N° 1652.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Un des rares exemplaires imprimés sur vergé de Hollande, tel que paru dans sa reliure en pleine percaline rouge éditeur, bien complet du [Catalogue de la Bibliothèque Elzévirienne. Ex-libris armorié de la Bibliothèque du Baron James de Rothschild au premier contreplat. Ex-libris gravé du possesseur actuel. Est jointe une petite fiche bibliographique dactylographiée réalisée par le Chanoine Doazan.


Provenance

•James de Rothschild (1792-1868), banquier fondateur de la branche française de la famille Rothschild. Sa forte personnalité inspira les personnages de banquier chez trois grands écrivains français : celui de François Leuwen, le père du héros de Stendhal dans Lucien Leuwen, celui du baron de Nucingen dans La Comédie humaine de Balzac et celui du banquier Gundermann, dans L'Argent de Zola. Grand collectionneur de tableaux et grand bibliophile, après son décès, le catalogue des livres de sa bibliothèque fut rédigé par Emile Picot et Paul Lacombe et publié en 5 gros volumes de 1884 à 1920 : Catalogue des livres composant la Bibliothèque de feu M. le baron James de Rothschild.
•Chanoine Pierre Victor Doazan (1919-2002), l’un des plus raffinés bibliophiles pyrénéens, réunit une prestigieuse bibliothèque complétée par un rare ensemble d’iconographie pyrénéenne. Cette bibliothèque était caractérisée par l’abondance des ouvrages rares réunis et par la grande qualité des exemplaires réunis. Professeur au Grand-Séminaire de Tarbes (1949), aumônier de l’Hospice Saint-Frai à Lourdes (1967). Il se sépara d’une grande partie de sa bibliothèque lorsqu’il prit sa retraite et quitta l’Hôpital Saint-Frai en 1996. Il faisait relier ses ouvrages par le relieur parisien Adrien Lavaux (16, place Dauphine) qui exécuta notamment un assez grand nombre de reliures à la Bradel très caractéristiques, pour habiller des plaquettes : cartonnages recouverts d’un plein papier glacé uni, dans les tons de rouge ou de vert, avec des titres dorés en long au dos. On reconnaît souvent les ouvrages de sa bibliothèque grâce aux très discrètes marques au crayon qu’ils portent sur les dernières gardes : date et prix d’achat ou de reliure.
•Bibliothèque Privée.


Voir un autre exemplaire