Les Amis du Livre Pyrénéen-

Pierre Hyacinthe AZAIS - UN MOIS DE SEJOUR DANS LES PYRENEES (1809). Exemplaire offert par Azaïs à son ami Suriray de la Rue.


UN MOIS DE SEJOUR DANS LES PYRENEES. Par H. Azaïs [Monogramme]. A Paris, Chez Leblanc, Imprimeur-Libraire, Abbaye Saint-Germain, n° 1 ; Garnery, Libraire, rue de Seine, n° 6 ; Nicolle, Libraire, rue de Seine, n° 12, 1809.
In-8°, f.t., t., 6 ff.impr.n.ch. [Madame Azaïs à Monsieur Jalon, signé : Élise Azaïs], 227 pp., 3 ff.bl.n.ch., 2 cartes-schémas h.-t. gravées face pp. 101 et 132, couv. muette avec étiquette impr. au dos.


Peu commun. Edition originale. Publication d’extraits du Journal écrit par Azaïs lors de son séjour dans les Pyrénées en Août-Septembre 1797, avec des promenades faites souvent en compagnie de son ami, le peintre bagnérais Jalon : Bagnères-de-Bigorre, Argelès, Saint-Sauveur, lac de Gaube, Gavarnie. Avec une longue épitre dédicatoire adressée à Jalon par Elize Azaïs. Livre capital en son genre. C’est un monument de ridicule. C’est le terme extrême de la manière Empire en écrit Beraldi qui est moins que tendre envers cet auteur.
¶ Manescau, p. 302, N° 18. Soulice, Histoire I, N° 283, p. 46. Quérard, I, 143. Cent Ans, I, 107-111. Sommet des Pyrénées, II, 103. Grand-Carteret, II, p. 244. Fourcassié, pp. 78, 98, 313, 409. Labarère, I, N° 65.


Présentation de l'exemplaire


© Collection Privée


Relié demi-basane brune époque, dos lisse orné de palettes et de fleurons dorés, avec pièce de titre de maroquin rouge, tranches marbrées. Ex-dono de Hyacinthe Azaïs au faux-titre : Donné à Monsieur Suriray de la Rue par son ami Azaïs ; timbre humide ex-libris L. A. Laroze sur une garde, avec la cote de sa bibliothèque : B. N° 150.


Provenance

•Antoine Gilbert Maximilien Suriray de la Rue, né le 4 février 1781 à La Nouvelle Orléans (Louisiane), était garde magasin général des tabacs à Cahors. Le 10 janvier 1813 il épousait Marie Madeleine Durant à Fauillet (47). En 1844, son frère fut l’initiateur d'un projet de société de vapeurs à roues à aube sur la Garonne : Les pyroscaphes de la Garonne, Société en Commandite pour le transport accéléré des voyageurs et des marchandises entre Bordeaux et Toulouse. Il fut un ami très proche de Hyacinthe Azaïs : dans son Mémoire sur le mouvement moléculaire et sur la chaleur [Paris, Arthus Bertrand, 1806), H. Azaïs cite très élogieusement son ami A. G. M. Suriray de la Rue lequel s’est attaché indissolublement à moi et à mon ouvrage. C’est lui qui dissipera, lorsqu’il sera connu, les préventions…. Et plus loin, toujours à son propos, Azaïs écrit, page 91 : J’ai un ami ; et je l’affirme avec autant de satisfaction que de confiance : personne au monde ne possède un esprit plus juste, plus fort, plus soutenu… un caractère plus noble, plus généreux, que mon ami. Azais lui dédiera son Discours prononcé à l’Athénée de Paris, le 15 Mars 1809 sur la Vérité Universelle [Paris, Garnery, Leblanc, 1809].
•Louis Alfred Laroze, homme politique français (Bordeaux 1834-1913), bâtonnier de l’Ordre des avocats à Bordeaux (1877), conseiller municipal de Bordeaux (1874), Président de la Société Philomathique (1878), membre de l’Association Française pour l’Avancement des Sciences, député de la Gironde de 1881à 1889, Sous-secrétaire d'État à l'Intérieur du 17 mai 1884 au 5 avril 1885 dans le deuxième Gouvernement Jules Ferry.
•Bibliothèque Privée.