Les Amis du Livre Pyrénéen-

POLÉMIQUE SUR LE COMITÉ RUSSELL ET LA LOCALISATION DU MONUMENT RUSSELL [18/07/1909]


Article intitulé "Une lettre de M. le Comte Frank Russell", dans la "Gazette de Cauterets, Journal des Etrangers", 37e année, Dimanche 18 Juillet 1908 [en réalité : "1909"], p. 1.

La lettre de Frank Russell, adressée à J.-X. Dusséqué, directeur de la Gazette de Cauterets, datée du 12 juillet 1909, est encadrée par un long commentaire du destinataire, signé "Des Esclosatz" [pseudonyme de J.-X. Dussséqué].



© Collection privée



Historique : Publié partiellement dans : Labarère, Henry Russell-Killough, I, 2003, p. 182

Bibliographie : Labarère, 2003, I, p. 182


La localisation du monument Russell fut l'objet d'une énergique controverse. La Gazette de Cauterets, par la plume de son directeur J. X. Dusséqué, avait proposé d'ouvrir une souscription pour élever un mémorial au sommet du Vignemale ; aussitôt, Frank Russell, lui écrivit, le 12 juillet 1909, pour protester : "nul n'ignore qu'un comité non pas local mais Pyrénéiste, est déjà constitué […]. N'est-il pas à craindre que la création d'un comité spécialement Cauterésien, venant faire concurrence à l'autre, son aîné, n'ait pour conséquence de dérouter les bonnes volontés ? […]. J'ajoute –cette déclaration constitue pour moi un devoir de loyauté à l'égard des honorables membres du Comité Pyrénéiste, mes collègues- que la famille du regretté Comte Russell est étrangère à tout projet à côté, pour si respectables et si flatteuses que soient les intentions de ses promoteurs, et qu'elle réserve son modeste patronage à ceux qui, les premiers, ont donné corps à l'idée d'une souscription".

Ce à quoi Dusséqué, ulcéré que Cauterets et lui-même aient été écartés de l'initiative du monument Russell, répondit quelque peu vertement : "Il est fort regrettable que le Comité Pyrénéiste n'ait pas fait appel, pour se constituer, au concours de tous ceux qui connaissaient bien, j'oserai presque dire dans l'intimité, le regretté Comte […]. Ils sont nombreux à Cauterets ceux qui ont été oubliés […]. Si j'avais eu l'honneur d'être membre du Comité Pyrénéiste, fût-ce même le dernier des membres, j'aurais fait valoir les raisons qui militent en faveur de l'exécution d'un énorme médaillon incrusté dans le roc au sommet du Vignemale".

Le vœu d'X. Dusséqué sera partiellement exaucé puisqu'une plaque sera apposée sur le Vignemale, à l'entrée de la grotte du Paradis.